Logo Ya-graphic : Création de boutique en ligne et référencement Google
Nous sommes à votre service pour vous proposer le meilleur service de référencement Google et de création de site e-commerce. Depuis 2008 nous apportons satisfaction à nos clients, qu'ils soient de France ou d'ailleurs.
3 av Adrien Mazet, Rés La Carraire, bât c - n°36, Miramas, FR
(+33) 06.52.64.70.04
contact@ya-graphic.com
Suivez YA-GRAPHIC

Le Link Building en 2015

Le Link Building en 2015

Depuis le début des années 2000 les pratiques du SEO sont en perpétuel changement. Les algorithmes changeants du leader de la recherche, Google Search, y sont certainement pour quelque chose. Chaque année le SEO doit s’adapter mais aussi anticiper les futurs changements. Que nous réserve donc l’année 2015 et l’année 2016 en termes de Link Building ? Comment les pratiques changent-elles ? Faut-il oublier le Link Building au profit d’autre chose de plus efficace ?

Une interview d’Eric Ward, SEO qui pratique le Link Building depuis 1994, a été publiée dans WebProNews le 23 janvier 2015. Bizarrement l’interview n’a pas été beaucoup partagée : seulement 34 mentions J’aime et 92 partages dans Twitter. J’ai souligné quelques points que je considère importants. Voici donc les points abordés dans l’article :

  1. La qualité des liens.
  2. La dépendance au moteur de recherche de Google est un risque.
  3. Vous travaillez gratuitement pour Google.
  4. Qu’est-ce qu’un bon link building ?
  5. Le SEO devient Community Manager.

Link Building en 2015

#1 / La qualité des liens.

La qualité des liens (Link Building)

Les liens sont la manifestation visible d’une action humaine ou d’une opinion, et dans certains cas, une intention.

L’expert en Link Building explique que le concept de liens toxiques – qui n’existait pas avant – est à la fois “comique et dramatique”. La raison est simple : les liens ne sont pas des choses, ils n’ont pas en eux-mêmes le Bien ou le Mal, dit-il. L’expert semble aller à contre-courant de la pensée commune, mais ça n’est qu’un mirage… Je pense que l’expression “lien toxique” ne doit pas être comprise de manière littérale. Ce n’est évidemment pas le lien qui est “mauvais” mais la page web / domaine du site d’où provient le lien hypertexte.

Le cas des liens automatiques acquis par votre site web contredit le propos de l’expert. La quasi totalité des liens étaient bien une “manifestation visible d’une action humaine” en 1994, aujourd’hui l’état actuel du Link Building est beaucoup moins simple.

#2 / La dépendance à Google Search est un risque.

Business model concentré uniquement sur le classement Google.

Si votre business model est concentré uniquement sur le classement Google et que le moteur de recherche apporte des réponses directes – sans que les utilisateurs aient besoin de cliquer sur le lien de votre site -, alors vous êtes en échec.

Varier les sources de trafic Internet.

Ne comptez jamais uniquement sur un moteur de recherche comme le principal moyen de réussite de votre entreprise.

J’avais déjà dis qu’il était indispensable de diversifier les sources de trafic Internet. C’était valable en 2012 et même avant, surtout depuis le lancement de Google Panda. Même certains Top Contributeurs de Google conseillent de ne pas dépendre totalement de Google. Si vous voulez focaliser votre réussite sur le classement Google, vous pouvez le faire, mais ce sera à vos risques et périls…

Stratégie de trafic Internet gagnante et risquée.

Stratégie risquée et stratégie gagnante de trafic Internet en 2012.

#3 / Vous travaillez gratuitement pour Google.

Désavouer des liens (SEO)

Désavouer des liens est l’aveu d’une faiblesse de Google Search. Le moteur de recherche ne peut pas toujours déterminer l’intention ou la raison derrière l’existence des liens.

Pour l’expert ces millions de liens désavoués seraient des signaux de détection de spam que Google utiliserait pour améliorer son algorithme. Autrement dit les webmasters feraient du crowdsourcing à leur insu. Pour moi ça n’est qu’une hypothèse. Dans un commentaire de Jenny Stradling vous pouvez lire que Google fera toujours ce qui est meilleur pour son business et que l’outil Google Webmaster Tools n’est pas un outil pour le webmaster mais un outil pour Google. Je dirais qu’il ne faut pas radicaliser sa pensée à ce point même s’il y a du vrai dans ce qui est dit. Il n’y a rien de mal à faire ce qui est bon pour sa société.

Personnellement – et professionnellement – j’ai rarement eu besoin de recourir à l’outil de désaveu de Google. Ça reste un outil de dernier recours.

#4 / Qu’est-ce qu’un bon Link Building ?

Stratégie d'acquisition de liens.

Il n’y a pas de stratégie d’acquisition de liens unique qui s’appliquerait à tous les sites web.

C’est effectivement du cas par cas. Je dirais que les deux grands critères – ce qui sous-entend qu’il y en a d’autres – d’un profil de liens réussi sont la diversification des sources de liens et la diversification du texte d’ancrage. Vous courrez un risque si vous choisissez une prestation de Link Building dont les sources de liens ne sont pas diversifiées.

Autre chose, un bon Link Building n’est bon que parce que le référencement du site est bon. Le problème est qu’en 2015 un bon référencement (SEO) ne peut se limiter à une stratégie le Link Building. Il est donc difficile, aujourd’hui, de dire qu’une stratégie de Link Building est bonne, moyenne ou mauvaise. Ça n’empêche pas de trouver des astuces solides pour favoriser l’acquisition de liens. J’avais publié quelques idées dans un document qui s’intitule 14 idées pour gagner des liens entrants mais je pense qu’on peut aller encore plus loin que ça. Par exemple, une idée supplémentaire : si vous êtes une entreprise et que vous recrutez, des sites d’offres d’emploi vous proposent d’inclure non seulement votre annonce mais aussi un lien vers votre site web.

#5 / Le SEO devient Community Manager.

Content Marketing pour attirer des liens (SEO).

Pour gagner des positions dans le classement de Google Search, évitez d’être égoïste, ne parlez pas uniquement de vous dans votre blog. Faites de la place aux autres pour qu’ils deviennent des stars de votre contenu.

Il y a du vrai dans ce que dit l’expert mais à force de parler des autres on finit par s’oublier. Je dirais qu’il faut – aussi – savoir parler de soi et/ou de son entreprise. A force de parler des autres dans le seul et unique but d’obtenir des liens et seulement des liens, ça finit par se voir, et ça c’est très négatif pour le site. Je cite en exemple des consultants SEO qui s’interviewent mutuellement et qui, dans leurs réponses, insèrent un ou deux liens censés être “naturels”. C’est maladroit mais ça reste comique.

Le Link Earning remplace le Link Building

Je ferais référence à un article de l’agence nord-américaine Marketing Domination Media. Bye Link Building, Hello Link Earning est le titre de leur article. Depuis quelques années Google Penguin a bouleversé le SEO, notamment l’acquisition de liens, ce n’est un secret pour personne. Aujourd’hui, en 2015, un bon référencement naturel (SEO) est obtenu grâce au contenu de qualité et grâce à la promotion de ces contenus dans les bons médias et auprès d’utilisateurs qualifiés. Marketing Domination Media recommande l’établissement d’un réseau des meilleurs influenceurs spécialisés qui pourraient mettre le contenu sous le feu des projecteurs. Ces préconisations ont un seul but : gagner des liens dits “naturels”. Ces préconisations n’ont rien de nouveau en soi, je dirais même que les préconisations sont “très proches” – pour ne pas dire “identiques” – des tâches du Community Manager qui est censé avoir une expérience en SEO.

Il faut faire comprendre au client que le netlinking artificiel est beaucoup plus risqué qu’avant et que le contenu de qualité est devenu une exigence. Si le client n’a pas compris ça, la stratégie SEO est vouée à l’échec. Encore faut-il savoir expliquer la nature d’un contenu de qualité et comment le créer.

Mais pas tout à fait…

Le Link Building n’est pas mort, notamment pour les petits sites web qui ont besoin de se positionner sur des requêtes pertinentes pour obtenir des visites qualifiées et convertir ces visites. J’ajouterais que le Link Building c’est aussi la gestion des liens internes et la gestion des liens entres sites du même groupe/entreprise. Je prendrais en exemple les sites des sociétés du groupe Renault et/ou de ses partenaires.

Les “liens de faible qualité”…

L’agence Marketing Domination Media affirme que “les liens de faible qualité sont très dangereux” pour le SEO. Ici le point #1/ du présent article prend tout son sens. Je dirais que ce n’est pas le lien qui est mauvais mais le niveau d’autorité du domaine du site et plein d’autres critères comme le niveau de qualité et la pertinence des contenus publiés.

Yassine A.

Professionnel du SEO et du Webmarketing depuis plus de 10 ans. J'apporte PLUS de visibilité et PLUS de ventes aux entreprises, agences, startups et micro-entrepreneurs que j'accompagne. Certifié Google. Mes spécialités sont le référencement naturel (SEO) et la création de site E-commerce.

Commentaires : 2

  • Yannick Bouvard
    10 février 2015 13 h 11 min

    Peut-on réellement dire “en 2015” finalement, puisque tout ça est du relativement classique. Mais en réalité cela démontre que le SEO n’évolue pas tant que ça.

  • lova
    11 février 2015 11 h 42 min

    le link earning est un concept certes intéressant à exploiter, encore faut-il s’entourer d’un réseau de sites influents. Chose plus facile à dire qu’à faire

Ce n'est pas possible de commenter pour le moment.