Logo Ya-graphic : Création de boutique en ligne et référencement Google
Nous sommes à votre service pour vous proposer le meilleur service de référencement Google et de création de site e-commerce. Depuis 2008 nous apportons satisfaction à nos clients, qu'ils soient de France ou d'ailleurs.
3 av Adrien Mazet, Rés La Carraire, bât c - n°36, Miramas, FR
(+33) 06.52.64.70.04
contact@ya-graphic.com
Suivez YA-GRAPHIC

Matt Cutts : les +1 de Google n’améliorent pas le classement des sites

Matt Cutts: les +1 de Google n'améliorent pas le classement Google

Matt Cutts : les +1 de Google n’améliorent pas le classement des sites

Les boutons +1 du réseau social de Google n’améliorent pas le classement des pages web dans le moteur de recherche de Google. Matt Cutts, le patron de l’équipe anti spam de Google, l’a déclaré une nouvelle fois dans un fil de discussion d’Hacker News. Voici comment comprendre son propos.

En réponse à un article de Cyrus-Shepard publié sur le site MOZ.com, Matt Cutts a affirme que les boutons de partage des réseaux sociaux n’ont pas d’impact positif sur le classement des sites dans le moteur de recherche de Google. Difficile de prendre les propos de Matt Cutts au sérieux… Faut-il en faire une compréhension littérale ?

>> à lire: L’impact des +1 sur le SEO : Cyrus Shepard répond à Ya-graphic.com (27 août 2013)

Matt Cutts intervient dans un fil de discussion du site Hacker News https://news.ycombinator.com/item?id=6243451 : « Je voudrais essayer de démystifier poliment l’idée selon laquelle une augmentation du nombre de +1 de Google mène à de meilleurs classements », il ajoute ensuite que la corrélation n’implique pas une causalité, c’est juste. Cutts précise qu’en 2011 il avait déjà fait cette remarque pour les partages dans le réseau social Facebook.

Matt Cutts: les +1 de Google n'améliorent pas le classement Google

Le message de Matt Cutts dans Hacker News.

Il faut savoir que Matt Cutts et son équipe ont un seul et unique objectif : rayer le webspam de la carte Google sous toutes ses formes et inciter les webmasters et professionnels du SEO à produire du contenu de qualité. En déclarant qu’il n’y a pas d’effet de causalité entre le nombre de +1 et le classement des sites, Matt Cutts veut tout simplement éviter que les spammeurs croient à la probable effectivité de ces boutons et les détournent comme ils le feraient pour les liens hypertextes (backlinks).

L’ingénieur de Google explique que si les webmasters et les professionnels du SEO créent du contenu de qualité, les gens feront un lien vers leur contenu, et les partages dans les sites de réseau social s’en suivront naturellement. Il termine son message par ces mots : « Cela ne veut pas dire que Google utilise ces signaux [partages, +1 et J’aime] dans notre classement. Plutôt que partir à la chasse aux +1, vous ferez mieux de passer votre temps à créer du contenu de qualité ». Il aurait peut-être été utile de dire qu’il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs.

Cyrus Shepard revient ensuite à la charge en ajoutant que Google utilise le PageRank, les textes d’ancre et les liens en dofollow, des critères SEO présents dans les posts de Google+ qui ne trouvent pas leur équivalent dans Facebook ni Twitter.

Faut-il donc faire une compréhension littérale des propos de Matt Cutts ? Je répondrais par la négative. Je crois cependant à la prééminence du contenu de qualité et à l’engagement des utilisateurs dont les effets perdurent à long terme. J’ai toujours pensé que l’instrumentalisation des réseaux sociaux par le SEO était une méthode vouée à l’échec.

Yassine A.

Professionnel du SEO et du Webmarketing depuis plus de 10 ans. J'apporte PLUS de visibilité et PLUS de ventes aux entreprises, agences, startups et micro-entrepreneurs que j'accompagne. Certifié Google. Mes spécialités sont le référencement naturel (SEO) et la création de site E-commerce.

Commentaires : 3

  • Nicolas Le Gall
    21 août 2013 20 h 38 min

    Merci pour l’article.
    J’ai 2 façons de voir les choses :
    1) Il dit vrai, car l’utilisation de Google+ reste encore trop confidentielle auprès du très grand public pour que les +1 puissent donner une indication extrapolable à l’ensemble des internautes de ce qui est valable ou pas. A tirer des conclusions d’un panel trop réduit, étant donné les marges d’erreurs, on risque de se planter magistralement et promouvoir des sites Internet dont le succès auprès des internautes est moins étendu que ce qu’ils pensaient.

    2) Il raconte des bullshits, car; si il disait l’inverse, le nombre de spammeurs Google+ augmenterait, le business de vente de +1 exploserait et leur joli réseau social se retrouverait davantage exploité dans une direction qu’ils ne souhaitent sans doute pas. Mais c’est déjà un peu le cas, non ?

  • Deevea conseils
    22 août 2013 10 h 30 min

    Bonjour ,

    merci pour l’info , mais FAUT-IL PAS TOUJOURS CROIRE CE QU’ON NOUS DIT Matt Cutts :p

    c’est souvent qu il dit la vérité

  • Manon
    22 août 2013 16 h 57 min

    ça c’est dit! Beaucoup de référenceurs mettaient en avant Google + dans leurs nouvelles stratégies SEO, stratégies à revoir donc

Ce n'est pas possible de commenter pour le moment.