Logo Ya-graphic : Création de boutique en ligne et référencement Google
Nous sommes à votre service pour vous proposer le meilleur service de référencement Google et de création de site e-commerce. Depuis 2008 nous apportons satisfaction à nos clients, qu'ils soient de France ou d'ailleurs.
3 av Adrien Mazet, Rés La Carraire, bât c - n°36, Miramas, FR
(+33) 06.52.64.70.04
contact@ya-graphic.com
Suivez YA-GRAPHIC

3 raisons d’analyser les mots-clés organiques d’un concurrent avec SEMrush

3 raisons d’analyser les mots-clés organiques d’un concurrent avec SEMrush

Dans les audits de site web que je propose à des entreprises j’utilise un certain nombre d’outils et parmi eux il y a l’outil de recherche de mots clés organiques de SEMrush.com. Je voulais écrire un article à propos de cet outil. Voici donc aujourd’hui 3 bonnes raisons de rechercher et d’analyser les mots clés organiques d’un site web concurrent avec SEMrush.

1 – Le volume de mots clés et le trafic d’un concurrent.

Renault.fr : volume de mots clés du site webPar exemple pour le site Renault.fr l’outil m’indique un volume de mots clés organiques de 18,2K et un trafic mensuel estimé à 924K. Si je voulais comparer Renault.fr à Peugeot.fr, rien de plus simple. J’entre le domaine Peugeot.fr dans le champ de recherche situé en haut de la page d’accueil de SEMrush.com, je valide et celui-ci me présente un volume de mots clés de 16,8K et un trafic mensuel de 967K.

Notez que SEMrush ne compte que les positions du domaine dans le top 20 des résultats organiques de Google.fr. L’outil ne s’intéresse qu’aux requêtes fréquemment tapées dans le moteur de recherche. Si Peugeot.fr est positionné 22ème pour le mot clé “voiture occasion”, le volume de mots clés du site n’inclura pas ce mot clé.

Ici j’ai choisi le moteur de recherche français Google.fr. L’outil de recherche de mots clés me permet de sélectionner d’autres moteurs de recherche : Google.com, Google.co.uk, Google.de, etc. Si le projet de référencement (SEO) ciblait un public britannique, j’aurais évidemment sélectionné la version britannique du moteur de recherche pour analyser un site concurrent.

Astuce : quand j’ai besoin de me faire une idée du trafic du site à analyser il m’arrive aussi de consulter cette page web : http://feinternational.com/website-penalty-indicator/. Ici je peux voir une estimation du trafic du site dans le contexte des mises à jour de Google Panda et Penguin. Intéressant non ?

2 – Les mots clés pour lesquels le concurrent est positionné.

L’outil SEMrush permet de consulter les requêtes de recherche d’un domaine. Ici j’ai pris pour exemple le site Renault.fr. Je peux télécharger la liste intégrale des requêtes populaires du site au format Excel ou CSV.

Pour analyser un site concurrent il faut bien sûr s’intéresser au texte d’ancrage de ses backlinks, à ses balises title, à ses balises meta, etc. L’outil de recherche de mots clés de SEMrush peut compléter ce travail d’analyse.

SEMrush possède une base de données de 106 millions de mots clés les plus populaires. D’après ce que m’a expliqué Yulia Shevardenkova, Communication Manager chez SEMrush, quand l’outil fait une mise à jour d’un mot clé il fait une recherche du mot clé dans le moteur de recherche – Bing ou Google Search – et il capture les résultats des 2 premières pages. Ensuite une série de formules mathématiques – un algorithme – est appliquée pour fournir les données que vous pouvez voir sous forme de tableaux précis.

Dans la FAQ SEMrush explique que les mots clés sont mis à jour quotidiennement, chaque semaine ou chaque mois. Plus les mots clés sont populaires, plus vite ils sont mis à jour.

Recherche de mots clés du site Renault.fr dans SEMrush

Dans chaque ligne du tableau il y a un mot clé et pour chaque mot clé je peux voir une multitude de données que je liste ci-dessous :

  • le pourcentage de trafic que le mot clé apporte au site (“Le ratio du Nombre de visiteurs arrivant sur le site à partir de ce terme de recherche particulier par rapport au total de visiteurs issus de la recherche”) ;
  • le positionnement du site pour ce mot clé ;
  • l’URL positionnée pour ce mot clé ;
  • le nombre de résultats de recherche pour ce mot clé ;
  • etc.

3 – Les filtres pour faire émerger des données pertinentes.

J’avais déjà abordé ce point dans un autre article intitulé “Comment trouver les backlinks d’un site web”. Chez SEMrush vous pouvez télécharger les données brutes d’un site web concurrent et faire le tri dans un fichier Excel. Vous avez également la possibilité d’appliquer un filtre directement dans le tableau avant de le télécharger. Gain de temps donc.

  • Vous pouvez appliquer autant de filtres que vous voulez.
  • Vous pouvez inclure ou exclure des mots clés, positions, volume, CPC, URL, etc.
  • Ces filtres peuvent être supprimés après avoir été appliqués.
  • Si un mot clé vous intéresse, vous pouvez filtrer le tableau pour qu’il vous montre toutes les variables.

Filtre de mots clés dans SEMrush

Il n’y a pas de conclusion à cet article mais je voudrais terminer par une note : penser son référencement (SEO) exclusivement en termes de mots clés est une stratégie risquée. Le leader de la recherche a développé ses algorithmes au fil des années, le SEO, lui, a besoin du marketing de contenu – entre autres pratiques de communication en ligne. Le SEO de la fin des années 90, époque où les référenceurs mettaient du mot clé partout où il fallait pour obtenir de bons “rankings”, est une époque révolue. Ça reste une nécessité, certes, mais ça ne suffit plus et le risque de la sur-optimisation est toujours proche.

Yassine A.

Professionnel du SEO et du Webmarketing depuis plus de 10 ans. J'apporte PLUS de visibilité et PLUS de ventes aux entreprises, agences, startups et micro-entrepreneurs que j'accompagne. Certifié Google. Mes spécialités sont le référencement naturel (SEO) et la création de site E-commerce.