Pour sortir votre blog d’une pénalité manuelle de Google [post-Buzzea] Examiné par le . Récemment Google avait annoncé que des mesures allaient être prises contre Buzzea - considéré comme un réseau de liens français. Vous connaissez la suite… succe Récemment Google avait annoncé que des mesures allaient être prises contre Buzzea - considéré comme un réseau de liens français. Vous connaissez la suite… succe Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Blogging » Pour sortir votre blog d’une pénalité manuelle de Google [post-Buzzea]

Pour sortir votre blog d’une pénalité manuelle de Google [post-Buzzea]

Buzzea (logo)Récemment Google avait annoncé que des mesures allaient être prises contre Buzzea – considéré comme un réseau de liens français. Vous connaissez la suite… successivement Buzzea a annoncé sa fermeture, puis un appel à dons et dernièrement sa mise en vente.

Dans cette affaire Buzzea n’est pas le seul visé, des milliers de blogs qui ont participé aux campagnes d’articles sponsorisés le sont aussi, notamment ceux qui créent des liens vers le site Buzzea.com et les sites d’annonceurs sans attribut nofollow. Votre blog fait fort probablement partie de ce « réseau de liens ». Je vous propose donc de voir comment vous pouvez le sortir de cette pénalité infligée par l’équipe anti spam de Google.

1. Faut-il abandonner votre blog ?

Une pénalité Google ne signifie pas que votre blog est bon pour la fermeture ou pour une éventuelle revente. Le PageRank zéro c’est un peu comme le zéro pointé du prof qui vous a puni parce que vous avez triché à un contrôle – ou parce que vous étiez complice à une tricherie. Comme au lycée il y a toujours un moyen de retrouver sa bonne moyenne.

Notez que la diminution ou la mise à zéro du PageRank s’accompagne généralement d’une perte de positionnement dans les résultats du moteur de recherche, donc une diminution plus ou moins importante de votre nombre de visites quotidiennes.

Google vous accuse d’avoir triché, chose que vous considérez comme une injustice parce que vous n’étiez pas forcément au courant des consignes de Google. Vous n’êtes pas un/une Black Hat, mais peu importe, le moteur de recherche se moque éperdument de savoir qui vous êtes vraiment et si vous avez vraiment triché ou pas, ce qui l’intéresse c’est la qualité de son moteur de recherche.

Votre blog a été pénalisé ? Ce n’est pas pour ça qu’il faut l’abandonner. Après tout vous êtes libre de faire ce qu’il vous plaît avec votre blog. Si vous voulez le garder et le sortir de sa pénalité, suivez donc ces quelques conseils.

2. Chassez les « liens factices »

Si votre blog pénalisé est déjà inscrit dans Google Webmaster Tools, normalement vous devriez recevoir un message de Google. Ce dernier vous explique pourquoi votre site web souffre d’une pénalité manuelle. Vous le savez déjà, certains de vos liens sortants sont factices. Dans son message Google vous le confirme sans vous indiquer ces fameux liens factices. Note, 6 février 2014 : Google ne cible pas uniquement les articles sponsorisés de Buzzea. Pour ne pas perdre de temps, mettez tous vos liens sortants en nofollow, vous aurez le temps de voir lesquels d’entre eux posent problème.

Faites un inventaire de vos articles sponsorisés et vérifiez que vos liens sortants soient tous en attribut nofollow. Vous pouvez aussi les supprimer.

Comment mettre l’attribut nofollow dans WordPress et Blogger ?

Chez WordPress :

Il y a pas mal d’extension qui vous permettent de gérer les liens en attribut nofollow. Il y en a une que j’utilise encore aujourd’hui pour un de mes sites, c’est WP Nofollow Post. Elle vous permet de mettre en nofollow tous les liens sortants de votre blog sauf les liens de domaines de sites que vous jugez utiles et de qualité.

Chez Blogger et Tumblr :

Le bout code ci-dessous devrait vous permettre de mettre tous vos liens sortants en nofollow. Ça fonctionne. Vos liens internes resteront en dofollow. Sauvegardez d’abord la totalité du code HTML de votre blog. Allez dans Modèle et cliquez sur le bouton Modifier le code HTML pour Blogger.

Copiez le bout de code ci-dessous et placez-le dans votre code juste avant la balise de fermeture </head>, ensuite sauvegardez.

<!–Supprimez ceci si vous utilisez déjà un fichier jQuery.js–>
<script src=’http://ajax.googleapis.com/ajax/libs/jquery/1.7.2/jquery.js’ type=’text/javascript’></script>
<!–End–>

<script type= »text/javascript »>
jQuery(document).ready(function () {

jQuery(‘a[href*= »http:// »]:not([href*= »http://www.exemple.com »])’).attr(‘rel’, ‘nofollow’);

jQuery(‘a[href*= »https:// »]:not([href*= »https://www.exemple.com »])’).attr(« target », « _blank »);

});
</script>

Note : Le problème est que l’attribut nofollow n’est pas visible dans le code source des articles, c’est un vrai problème si le but recherché est que les robots explorateurs de Google voient le nofollow.

Modifier le code HTML dans Blogger

Autre possibilité dans Blogger : allez dans Paramètres, cliquez ensuite dans Préférences de recherche et tout en bas de la page, au niveau de Balises d’en-tête robots personnalisées, cliquez sur Modifier. Vous verrez une suite de cases à cocher comme ci-dessous. En principe si vous cochez nofollow juste en-dessous des Paramètres par défaut des articles et des pages, tous vos liens sortants devraient être en nofollow. Je dis bien « en principe » parce que de mon côté ça ne fonctionne pas.

Mettre nofollow à tous les articles de Blogger

Allez dans Personnaliser puis cliquez sur le lien Éditer HTML en haut à droite.

editer-html-tumblr

Ce bout de code mettra la totalité de vos liens sortants en nofollow. Vous gagnerez du temps pour la demande de réexamen de votre blog. Vous aurez en effet le temps de chercher tous les articles sponsorisés – ainsi que les liens qui pourraient poser problème – et de supprimer/mettre les liens en nofollow.

Tumblr permet d’effectuer des Reblogs, l’équivalent des ReTweets dans Twitter sauf que les liens sont par défaut en dofollow. Pour mettre en nofollow tous les liens de vos Reblogs, il vous suffit de trouver le code {block:RebloggedFrom} dans votre code source et de placer le bout de code suivant à la place de l’existant.

{block:RebloggedFrom}
<span class= »reblog »>Reblogged from: <a rel= »nofollow » href= »{ReblogParentURL} »>{ReblogParentName}</a></span>
{/block:RebloggedFrom}

3. Comment s’assurer que le lien est en nofollow ?

C’est très simple. Sélectionnez le lien et cliquez sur le bouton droit de votre souris. Cliquez ensuite sur Inspecter l’élément – si vous êtes sur Chrome ou Internet Explorer ; dans Firefox cliquez sur Examinez l’élément. La capture d’écran d’un code source ci-dessous vous montre un lien en attribut rel= »nofollow ». Si le lien n’était pas en attribut nofollow, le « rel= »nofollow » » serait absent.

Nofollow dans le code source

A noter : Plus fiable, vous pouvez voir le code source d’un article de blog en tapant deux touches du clavier « Ctrl + U ». Ensuite recherchez vos liens en nofollow « Ctrl + F ».

4. La demande de réexamen

Quand tous vos liens sortants d’articles sponsorisés ont été supprimés/mis en attribut nofollow vous devrez passer une demande de réexamen de votre blog à Google. C’est dans Google Webmaster Tools qu’il faut aller. Vous verrez un bouton rouge Demander un examen. Quand vous appuierez dessus vous verrez le panneau Demander un examen s’afficher, comme ci-dessous. Le message que vous enverrez sera lu par un employé de Google, vous lui expliquerez ce que vous avez fait dans votre blog pour qu’il soit respecte mieux les consignes de Google. Avant d’envoyer la demande profitez-en pour mettre en nofollow tous les liens que vous jugez factices – liens de votre blogroll par exemple.

Demander un examen Google

5. Patientez

La seule chose que vous devrez faire ensuite, c’est patienter. Il faut compter quelques jours, voire 2 à 3 semaines pour que votre demande de réexamen soit prise en compte. Des demandes comme celle-ci il y en a environ 5 000 par semaine, avec l’affaire Buzzea le nombre pourrait être bien plus élevé.

Notez qu’une demande de réexamen ne vous garantie pas une sortie de pénalité. Il est possible que vous ayez oublié quelques liens à supprimer ou à mettre en nofollow. Il faudra donc soumettre une nouvelle fois une demande de réexamen à Google.

6. Ne pensez pas uniquement Google

Si vous pensez que cette pénalité est vraiment une sale affaire pour votre blog, c’est parce le moteur de recherche de Google vous apporte plus de la moitié de vos lecteurs. C’est une véritable prise d’otage. Vous avez la corde au cou puisqu’une simple petite erreur peut vous rendre la vie difficile en cas de pénalité – manuelle ou algorithmique.

Un Top Contributeur du forum Google Webmaster, Denis Gérin, disait ceci au mois de décembre 2013 : « Il ne faut pas compter que sur les moteurs de recherche pour exister ». C’est vrai, il ne faut pas compter que sur le moteur de recherche de Google. Vous pouvez aussi développer votre visibilité dans les sites de réseau social.

Il ne faut pas compter que sur les moteurs de recherches pour exister. Denis Gérin

A propos de l'auteur

Consultant SEO, Social Media et Content Strategist

Consultant SEO + Social Media + Content Strategist situé dans le sud de la France. J'optimise le référencement des sites Web, je conseille les entreprises sur leur stratégie de communication digitale.

Nombre d'entrées : 1459
  • Camille Abdallah

    C’est pas très « clean » de faire de liens « no follow » en utilisant un « script » javascript/Jquery ( meme s’il est vrai que dans certains cas Google peut interpreter le javaScript comme onClick etc.. ) je pense que pour que les liens soit pris en compte comme « no follow » il faut qu’ils soit directement lisible dans le code source de la page afin qu’ils soit accessible même si le JS est désactivé. ;)

    • http://www.ya-graphic.com/ Ya-graphic.com

      Vous avez raison. Si vous avez une autre solution, les blogueurs sont preneurs. ;-)

  • gigifu63

    je trouve ca sérieusement dégueulasse de la part de google…

Tous droits réservés. 2008-2014 - Ya-graphic.com - France

Lettre d'information

Abonnez-vous !

Abonnez-vous pour suivre les conseils, critiques et astuces dans le monde du SEO et du Social Media. Renseignez votre adresse e-mail ci-dessous !