fbpx

Google+ n’améliore pas le classement des pages web [étude]

Google+ n’améliore pas le classement des pages web [étude]

Le +1 de Google n’a pas d’impact direct sur le classement des pages web, c’est un acquis. Pour les SEOs l’espoir s’est porté ensuite sur les partages de Google+. Est-ce que les partages dans Google+ ont un impact dans le classement de Google ? C’est ce qu’une étude a voulu démontrer.

Trois différents sites web ont été choisis par StoneTemple consulting pour mener l’étude, chacun d’eux avait une ancienneté de 2 ans ou plus. Deux articles différents ont été rédigés pour chaque site et chacune d’elles avaient été partagées dans Google+ à partir de juillet 2013.

Aucune des pages web n’avait reçu de backlinks pendant l’étude – mais l’auteur nous informe que des liens ont peut-être échappé à l’étude « It is possible that links were implemented to the pages that did not show up in our monitoring tools ».

La corrélation n’implique pas une causalité, certes, mais l’étude portait sur la causalité indique Eric Enge, consultant SEO chez StoneTemple. D’après ce dernier le test s’est déroulé dans des conditions strictes.

Les résultats de l’étude

1. Découverte : Googlebot met plus de temps que Google+ pour découvrir l’article. Les fichiers journaux (logs) des pages web en question le disent. Le bouton +1 améliorerait la découverte des pages web.

2. Indexation : 10 jours après les campagnes de partage dans Google+ les 6 articles ont été indexés dans le moteur de recherche de Google. 10 jours c’est trop long !!!

3. Classement (ranking) : Enge dit que l’étude ne disposait pas de toutes les données nécessaires pour déterminer si les partages dans Google+ ont un impact ou pas sur le classement des pages web. C’est le cas de backlinks qui ont probablement été omis par les outils d’analyse. Toutefois même sans lien une page web peut profiter de l’autorité de son domaine.

Impact des partages Google+ sur le classement des pages web

Un des graphiques de la société StoneTemple consulting. Suite à de multiples partages dans Google+ le classement de la page a fortement diminué. Après quelques partages par des profils à forte autorité le classement est devenu relativement stable.

Pour conclure

Il ne faut pas ignorer les limites de l’étude – les liens probables qui auraient échappé aux outils d’analyse, les autres facteurs de classement -, ce qui nous pousse à considérer cette étude comme une probabilité et non comme une certitude. D’après l’étude de StoneTemple conculting Google+ n’améliorerait pas le classement des pages web dans le moteur de recherche de Google.

Ce qui est sûr, c’est que Google s’amuse bien des SEOs qui entretiennent les polémiques. Comme je le dis très souvent dans ce blog le Social Media ne peut pas être utilisé pour améliorer directement le référencement naturel des pages web ; contenu de qualité et viralité sont les clés de la réussite.

Yassine A.

Expert visibilité Google (SEO, webmarketing) depuis plus de 10 ans. Certifié Google. Créateur de boutiques en ligne et responsable e-commerce. Basé en France métropolitaine.