fbpx

Google est-il son pire ennemi ?

Google est-il son pire ennemi ?

Avec plus de 91% de parts de marché*, Google reste le leader incontesté de la recherche sur Internet en France. Ses concurrents sont loin derrière avec moins de 3% pour Bing (Microsoft) et moins de 2% pour Yahoo.
La raison de ce succès est simple : des résultats de recherche pertinents, un outil facile à utiliser et une multitude de services annexes utiles (Gmail, Google Maps, Google Doc, …).

Face à une telle domination, que peut craindre Google ? Pas grand chose me direz-vous. Sauf que si l’on y regarde de plus près, c’est de lui-même que le moteur devrait se méfier, surtout avec les récentes évolutions de 2010…

Google et la recherche locale

Le moteur a créé il y a quelques années le Local Business Center, maintenant renommé en Google adresses. Cet outil permet de référencer son entreprise sur Google Maps. Véritable atout pour la visibilité d’une société, ce service est de plus en plus utilisé en France.

Mais maintenant, ces résultats locaux sont directement intégrés dans le moteur « traditionnel ». Si vous cherchez n’importe quel terme sur Google, vous avez une chance sur deux de voir apparaître des résultats proches de chez vous, sans l’avoir demandé.

Et c’est là que le bât blesse : pourquoi me donner des résultats à côté de chez moi si ma recherche est généraliste ?

Je vais prendre un exemple. Je suis un internaute lambda qui veut des informations générales sur l’informatique. Je tape donc informatique dans le moteur. Les deux premiers résultats correspondent bien à ma recherche. Les trois suivants sont des résultats provenant de Google Shopping (le comparateur de prix de Google), suivis de près par 7 résultats en provenance de Google Maps. La suite des résultats est ensuite « normale ».

Résultats de recherche "informatique"

Et cette évolution du moteur est à double tranchant. Pour certains internautes, cela sera un plus car on aura des informations de proximité. Pour d’autres (dont moi), cela va pourrir les résultats naturels avec des fiches d’entreprises peu pertinentes, dont la seule « vertu » a été de s’enregistrer sur Google adresses…

Et le pire, c’est que l’outil se base sur votre position géographique pour afficher ces résultats. Or cela ne marche pas à tous les coups. Un simple exemple avec mon cas : j’habite au sud de Nantes, et Google adresses ne me donne que des résultats situés toujours dans le centre et le Nord de l’agglomération…

Google Maps Nantes

Le risque que prend Google est simple : rendre moins pertinent les résultats…

Les marques mises en avant

Deuxième changement majeur en 2010 pour Google : la mise en avant des marques sur le moteur de recherche. Alors qu’avant le site officiel d’une société n’occupait que les deux premiers résultats, ils peuvent désormais occuper les huit premiers (comme avec une recherche sur Apple).

Résultats de recherche "apple"

Il est désormais fréquent d’avoir plus de quatre résultats pour un même site. Et le risque est fort pour le moteur de recherche : des pages de résultats moins pertinentes qui vont donner un seul point de vue, celui de la marque.

Et je ne vous parle même pas de l’impact sur certaines entreprises. Par exemple, si vous êtes revendeur de produits Nike, cette mise à jour vous fait automatiquement tomber en 5ème position (dans le meilleur des cas), avec d’énormes difficultés pour pouvoir repasser un jour dans les trois premières positions (qui génèrent le plus de clics et de ventes).

Les spams en force

Au delà de ces changements désirés, il y en a un troisième que Google n’a pas souhaité, mais qu’il a provoqué. Il s’agit du spam et des fermes de liens.

De plus en plus, ce sont les sites avec de bons liens entrants qui se positionnent plutôt que les sites avec un bon contenu. Du coup, de nombreux référenceurs s’engouffrent dans la brèche. La conséquence est sans appel : sur certaines requêtes, on va avoir tendance à trouver des sites peu pertinents pour le visiteur : les fameux MFA (Made for Adsense), aussi appelé Money Site.

On voit même apparaître les splogs (contraction de Spam et Blog), qui sont des réseaux de blogs créés de manière automatique, utilisant la plupart du temps WordPress MultiSite comme support. Le contenu est alors « scrappé », c’est-à-dire qu’il est récupéré sur de vrais sites, puis réécris par des logiciels automatisés. Le contenu devient la plupart du temps une bouillie incompréhensible, sauf pour notre moteur de recherche qui va quand même utiliser ces sites et leurs liens dans le calcul du positionnement.

Trop souvent, Google ne parvient pas à différencier les bons liens des mauvais liens. Tant mieux pour certains référenceurs (qui sont parfois vraiment bourrins), mais cela nuit à l’internaute, et à la qualité des résultats de Google.

Combien de fois être-vous tombés sur un site placé dans les trois premiers, alors que le contenu était vraiment peu pertinent par rapport à votre recherche ? Ceux qui participent au concours de référencement « Seotons » le savent bien…

Google ne domine pas partout

Google est donc son pire ennemi. Et il faut relativiser sa suprématie. S’il est premier en France, c’est loin d’être le cas dans tous les pays du monde :

  • Aux USA, Google détient 65% de part de marché* (PDM), contre 20% pour Yahoo et 11% pour Bing.
  • En Chine, Yahoo est leader avec 51% de PDM* et 38% pour Google.
  • En Russie, Yandex est le 1er moteur de recherche avec 62% de PDM* contre 34% pour Google.

Et un leader ne le reste pas forcément éternellement, comme le montre le célèbre exemple des pages jaunes dont l’utilisation fond comme neige au soleil depuis 10 ans…

*Chiffres tiré des études Comscore et AT Internet datées d’Octobre 2010 ou de Novembre 2010

Un article de Daniel Roch, du site SeoMix.fr.

Daniel Roch

Daniel Roch est consultant indépendant en Référencement Naturel, Webmarketing et WordPress. Il est également le créateur de SeoMix.fr

Commentaires : 16

  • Romain DIDIER
    11 janvier 2011 9 h 38 min

    Bonjour,

    Très bon article qui présente bien la mauvaise voie sur laquelle s’est engagée Google.
    Avez-vous des informations sur la géolocalisation de ces fonctionnalités ? Sont-elles mise en place spécifiquement pour la France ou sont-elles présentes dans d’autres pays ?

    Toutes ses fonctionnalités semblent être intéressantes pour un utilisateur lambda mais leur moteur de recherches est maintenant totalement orienté vers un but commercial.

    Nous avons rédigé un article il y a peu sur notre blog qui présentait une autre forme de mépris de Google pour les autres sociétés. Ils ont mis en place il y a peu Google Instant Preview (http://www.plus2clics.com/?p=19) et de nombreux effets de bord ont été rapidement diagnostiqués au niveau des comptages des pages vues et des visites. En réponse, Google a patché son outil de tracking mais n’a pas dénié prévenir ses concurrents et a donc faussé leurs chiffres.

    Encore merci pour vos articles.

  • Alban P. @ agence web vendée
    11 janvier 2011 10 h 29 min

    Je partage ton avis sur la localisation…J’habite la campagne vendéenne proche de la Roche sur Yon, mais je suis situé par google à Nantes.
    Pour la proximité il repassera !

  • Max
    11 janvier 2011 11 h 48 min

    Merci pour ce partage, je me sens moins seul avec mes récentes frustrations vis-à-vis de Google… un autre problème monstrueux qui est en train de péter à la gueule de Google est la gestion des langues, à tel point que toute recherche en anglais doit être effectuée sur Google.com in English pour avoir des résultats potables. Et dans l’autre sens aussi. En Anglais, Google peine à trouver…Paris:

    http://googlesystem.blogspot.com/2011/01/google-cant-find-paris.html

  • Julien
    11 janvier 2011 13 h 05 min

    Bonjour et merci pour cet article fort intéressant

    J’interviens pour être pénible mais une erreur ne s’est-elle pas glissée dans le dernier paragraphe concernant le leader des moteurs de recherches en Chine ? Il me semble, sauf erreur de ma part, que le moteur de recherche local, Baidu, domine largement le marché sur son territoire.

    http://www.journaldunet.com/cc/03_internetmonde/intermonde_moteurs.shtml

  • Guillermo83
    11 janvier 2011 13 h 45 min

    Bien vu.

    Concernant les Splogs, il me parait évident que dans les mois qui viennent, Google réagisse afin de ne pas proposer du contenu incompréhensible aux internautes.

    Concernant la géolocalisation, c’est l’emplacement (il me semble) de ton DSLAM qui compte. Il est donc évident que de nombreuses erreurs surviennent par la suite.

    Bel article et bonne continuation,
    Guillaume.

  • Sublimeo
    11 janvier 2011 15 h 53 min

    Google est en train de revoir sa copie concernant Google Adresses… De nombreux ajustements sont en cours !

  • fredo
    12 janvier 2011 9 h 40 min

    très bon article . je partage toutes tes constations concernant le moteur . google va sans nul doute faire des réajustement dans son algo concernant les splogs . par contre je crains que gg continue à transformer son moteur en portail .

  • Daniel Roch
    12 janvier 2011 10 h 23 min

    @Juline: une erreur s’est effectivement glissée dans mon article. C’est bien Baidu qui domine le marché chinois, et non pas Yahoo. Les chiffres donnés étaient en fait ceux du Japon…

  • Keeg
    12 janvier 2011 10 h 24 min

    Bon petit tour.

    Dans tout ça, ce qui me fait vraiment chier à titre pro pour l’instant, c’est Google Adresses. Sur l’un de mes derniers clients, un bon tiers de page est trustée par Google Adresses… Et il n’apparaît pas. Jusqu’à là, rien de foncièrement anormal.

    Le problème, c’est que en cherchant directement dans Google Adresses, impossible de le trouver avec activité + ville. La fiche est pourtant bien renseignée et l’entreprise apparaît bien en tapant son nom.

    Des idées ?

    • ya-graphic
      12 janvier 2011 10 h 28 min

      On peut connaitre le nom de l’entreprise ?

      • Keeg
        28 janvier 2011 16 h 20 min

        Tant que j’y pense et pour apporter un plus, je reviens sur ma fiche google adresses à problème. Je viens de vérifier aujourd’hui, et tout semble être bon avec des positions intéressantes.

        La fiche a donc mis 1 à 2 mois avant d’être prise en compte correctement, sans raisons apparentes.

        • ya-graphic
          28 janvier 2011 16 h 44 min

          Mi-janvier il y avait un webinaire sur le thème de Google adresses. Les participants ont posé quelques questions intéressantes.

  • Laurent
    13 janvier 2011 21 h 22 min

    Je suis rassuré de savoir qu’ont est assez nombreux à être déçu par la localisation de Google et la hiérarchisation des résultats qui va favoriser les entreprises.

  • Erwan
    19 janvier 2011 0 h 36 min

    Sur la mauvaise peut-être pour des utilisateurs avertis. Mais est-ce que l’internaute lambda s’aperçoit de tout cela ? Est-ce mauvais pour lui ou bénéfique ?
    Je pense que l’utilisateur n’est pas forcément perdant et que Google est gagnant (en privilégiant ses propres services (qui doivent s’améliorer).

  • Guillaume dev-up.com
    26 janvier 2011 18 h 06 min

    google nous surprendra tout le temps , sa puissance financière le laissera leader pour un bout de temps

  • Anonyme
    29 janvier 2011 0 h 24 min

    salut, un grand merci pour cet article trés intéressant et facile a comprendre . a mon avis malgré tous les inconvénients de google , ce moteur de recherche reste le first parmi les autres moteurs de recherche, mais bon il y’a plusieurs avantages qui facilite les recherche sur google , n’est ce pas?

Ce n'est pas possible de commenter pour le moment.