Logo Ya-graphic : Création de boutique en ligne et référencement Google
Nous sommes à votre service pour vous proposer le meilleur service de référencement Google et de création de site e-commerce. Depuis 2008 nous apportons satisfaction à nos clients, qu'ils soient de France ou d'ailleurs.
3 av Adrien Mazet, Rés La Carraire, bât c - n°36, Miramas, FR
(+33) 06.52.64.70.04
contact@ya-graphic.com
Suivez YA-GRAPHIC

15 raisons de ne pas faire confiance à une agence de référencement

Mieux choisir son agence SEO - chez Ya-graphic

15 raisons de ne pas faire confiance à une agence de référencement

Le 19 avril 2010 j’avais publié un article sur le charlatanisme dans le monde du référencement. Malheureusement chaque domaine a son lot de charlatans, celui du référencement ne fait pas exception à la règle. Dans la même veine je publie aujourd’hui un ensemble d’arguments qui vous permettront de mieux choisir votre agence de référencement naturel.

1. Sous-traitance aveugle

Il y a un bon nombre d’agences de référencement qui sous-traitent le référencement de sites à des entreprises offshore. Ailleurs la main d’oeuvre est moins chère. C’est devenu une pratique courante, pas seulement en SEO. L’agence de référencement n’aura pas un contrôle total des actions de référencement réalisées sur votre site Internet. Autrement dit l’agence de référencement qui devait piloter le référencement de votre site Internet n’est plus directement responsable des actions qu’elle était censée mener.

Votre site Internet obtient des liens spammy, des liens depuis des pages Web au contenu rédigé dans un français approximatif, un texte souvent mal orthographié et saturé de fautes de syntaxe. Vous ne le remarquerez peut-être pas, mais Google si. Faute de qualité le moment venu votre site va subir les foudres de Google. Si 90% du trafic de votre site dépend uniquement de Google.fr, vous serez le seul perdant !

Comment savoir si une agence fait appel à une ou plusieurs entreprises offshore ? Vous devez connaître une personne de l’agence…

2. Manque de transparence

L’agence de référencement qui veut avoir la main sur votre site Internet manque de transparence quant aux actions qu’elle serait susceptible d’appliquer sur votre site Internet. Autrement dit vous ne savez pas exactement ce que l’agence va faire pour référencer votre site Internet.

Avant de signer un éventuel contrat intéressez-vous aux pratiques de l’agence. Demandez-lui de vous faire un détail des actions de référencement qu’elle pourrait effectuer si vous signez le contrat. Si vous l’avez déjà signé l’agence doit vous proposer autant de rapports que de travaux à effectuer et effectués. Le SEO s’inscrit en effet dans un processus itératif.

3. Agence « overbookée »

L’agence de référencement manque terriblement de temps, mais elle vous le cachera. Vous en prendrez conscience quelques semaines ou quelques mois après la signature du contrat, notamment lorsque vous leur poserez des questions sur l’avancement des travaux ou sur d’éventuelles modifications des pages de votre site Internet. Les réponses de l’agence manqueront de réactivité, elles seront superficielles ou carrément à côté de la plaque. Vous perdrez beaucoup de temps, de l’argent et… le moral – crises de nerf assurées !

4. Contact impossible

Vous devez éviter les agences qui ne vous aiment pas. Elles ne disent rien sur elles – mentions légales incomplètes, voire absentes -, elles ne vous informent pas sur la composition de leur équipe et il est impossible de les contacter directement.

5. Partenaire de Google ?

Sur son site Internet elle se présente comme une agence partenaire des moteurs de recherche, or il ne peut pas exister de partenariat entre une agence de référencement et un moteur de recherche. Ces derniers s’appuient sur des algorithmiques de pertinence que personne ne connaît. Les employés du moteur de recherche ont signé un accord de confidentialité qui pourrait compromettre leur carrière s’ils ne le respectaient pas.

Mettez-vous bien en tête qu’il ne peut pas exister de contrat entre un moteur de recherche et une agence de référencement, un tel contrat remettrait en question la pertinence et l’objectivité des résultats de recherche.

6. Des moteurs de recherche fantômes

Sur le site Internet d’une agence qui s’auto proclame « agence de référencement » vous voyez des logos de MSN, Hotbot, Altavista, Lycos, Voila.fr et pas mal d’autres « moteurs » enterrés dans le cimetière des moteurs de recherche.

Aujourd’hui les agences de référencement sérieuses se focalisent sur les moteurs de recherche qui se partagent la majorité des parts de visites Web : Google, Bing et Yahoo!. D’après AT Internet, au mois de mai 2012, en France, la part des visites web de Google.fr est de 89,9 %, Bing. et Yahoo! réunissent un total de 4,5 % des parts de visites. Les autres moteurs de recherche, Babylon et Search-Results, récoltent des poussières.

7. Stratégie de référencement risquée

Certaines agences considèrent qu’un moteur de recherche qui génère 90% du trafic d’un site Internet est une bonne chose. C’est une stratégie de référencement qui va droit dans le mur. Aujourd’hui le trafic d’un site Internet ne peut plus dépendre d’une seule source de trafic. Il existe différentes formes d’obtention de trafic, les résultats naturels des moteurs de recherche ne sont qu’une des possibilités.

8. L’échange de liens

Il y a pas mal d’agences de référencement qui pratiquent encore l’échange de liens à outrance depuis le footer – pied de page – des sites Internet. Parfois vous vous apercevrez qu’elles l’appliquent sur la page d’accueil de leur propre site Internet. La profusion d’échanges de liens dans le footer, surtout avec des sites à thématique différente, est une pratique à éviter. Il y a cependant une tolérance de 10% sur l’ensemble des liens échangés.

9. Le netlinking dangereux

Il existe pas mal d’agences qui vous proposent d’injecter des masses de liens en peu de temps et souvent à moindre coût. Grâce à ces techniques de blackhat votre page obtiendra probablement le positionnement escompté, toutefois ce moyen n’est pas efficace sur le long terme.

Vos positionnements seront-ils assez pertinents pour convertir vos visiteurs en clients ? Les liens acquis en masse permettront-ils à vos pages Web d’être positionnées sur des mots-clés concurrentiels ? Est-ce que les ancres de liens seront variées ? Si Google détecte les 4 000 liens artificiels que vous avez créé vers les pages de votre site Internet, comment ferez-vous pour les supprimer un par un ? Ces questions doivent vous faire réfléchir. Si vous laissez faire ces pratiques, un jour Google infligera à votre site une pénalité qui peut aller jusqu’au blacklistage.

Protégez votre site Internet comme vous vous protégez d’une maladie. Les liens en provenance de sites bidons transmettent la maladie. Vous devez éviter les prestations de netlinking qui ne proposent aucun renseignement détaillé sur les sites à partir desquels les liens seront acquis. Ces agences de référencement ou freelance SEO sont un danger pour votre entreprise.

Vous comptez garder votre précieux nom de domaine à long terme ? Vous souhaitez qu’il garde un historique « clean » ? Vous souhaitez lui construire une forte autorité auprès des moteurs de recherche ? Un conseil, ne faites pas confiance à ces agences.

10. Bon PageRank, bon référencement ?

Il y a des agences qui vous promettent d’augmenter le PageRank des pages de votre site Internet. L’augmenter n’est pas une mauvaise chose, mais demandez-leur comment ils vont procéder. Pourquoi pensent-ils qu’un bon PageRank équivaut à un bon référencement ? N’est-il pas préférable de se concentrer sur les conversions de visiteurs plutôt que sur une petite barre verte ?

11. Promesses irréalistes

L’agence de référencement vous garantit que votre site Internet – sa page d’accueil – figurera rapidement en première page de Google. La proposition vous ravit, mais en réalité la « 1ère page garantie » cache des réalités plutôt déplaisantes…

Les clients veulent du résultat : la 1ère page de Google. La « 1ère page garantie » est en réalité une technique commerciale qui vise à les attirer. L’agence peut toutefois tenir sa promesse, mais elle usera de subterfuges pour arriver à ses fins. Un exemple, l’agence réussira à atteindre son objectif, mais elle positionnera la page de votre site pour un mot-clé non concurrentiel, peu porteur de trafic qualifié, et donc peu porteur de conversions. C’est dommage pour vous.

Il n’existe pas de contrat ni autres formes de relations privilégiées entre une agence de référencement et un moteur de recherche, je l’ai dis dans le point (5). Une agence qui le prétend est une agence qui vous manipule. D’ailleurs les moins téméraires ne le prétendent que par téléphone…

12. Stratégie à un, deux ou trois mots-clés

L’agence de référencement vous propose une solution de référencement naturel focalisée uniquement sur 2 ou 3 mots-clés. Le nombre est dérisoire et peut se révéler dangereux pour le référencement naturel de votre site Internet. Pire si elle a décidé d’injecter des milliers de liens en provenance de sites bidons.

Récemment les résultats de recherche de Google ont été bouleversés par la mise à jour Google Penguin. Le positionnement d’une multitude de sites a été ébranlé. Pour éviter la suroptimisation l’agence doit effectuer un vrai travail de recherche de mots-clés et un travail sérieux de Netlinking. Cela ne veut pas dire que l’agence doit écarter la production de contenu de qualité.

13. Le classement. C’est tout ?

Le classement est important, certes, mais vous devez vous méfier d’une agence qui ne jure que par le classement des pages de votre site Internet. Obtenir une 1ère position vous assure une meilleure exposition, c’est vrai, mais posez-vous la question : Dois-je privilégier le classement au détriment des conversions de visiteurs ? Est-ce que je veux obtenir une 1ère position pour une sélection de mots-clés ou vendre les produits de ma boutique en ligne ?

Méfiez-vous d’une agence de référencement qui parle de classement sans évoquer l’augmentation des ventes et des recettes.

14. L’agence gonflée de gloriole

Elle affiche et valorise ses références, pas n’importe lesquelles, les meilleures des meilleures. L’agence affiche les résultats positifs comme une boutique afficherait ses produits dans une vitrine :

  • www.siteinternet1.com > 1ère position « mot-clé + lieu »
  • www.siteinternet2.com > 1ère page « mot-clé »

Dans un sens cette manière de faire est compréhensible, mais le travail de référencement naturel est un travail au cas par cas. Ici le déterminisme n’a absolument pas sa place, il est donc inutile d’afficher les positionnements en public. Tous les sites et tous les domaines ne se valent pas. Au niveau de la complexité du travail de référencement est-ce que la location immobilière sur Paris est équivalente à la vente de pizzas à Plouhinec ? Je vous dirais que non.

15. Pas de blog

Si l’agence n’a pas de blog, ne perdez pas votre temps, évitez cette agence qui n’a pas encore compris l’importance d’un blog pour une entreprise.

► à lire: Référencement de site : SEO freelance ou agence SEO ? Qui choisir ?

Yassine A.

Professionnel du SEO et du Webmarketing depuis plus de 10 ans. J'apporte PLUS de visibilité et PLUS de ventes aux entreprises, agences, startups et micro-entrepreneurs que j'accompagne. Certifié Google. Mes spécialités sont le référencement naturel (SEO) et la création de site E-commerce.

Commentaires : 19

  • Julien de Kiwano
    16 juillet 2012 8 h 53 min

    Ya aussi les agences qui ont un frère, un cousin, un ami du voisin du beau frère qui travaille chez Google et qui peut influencer l’algo de Google pour vous (argument véritablement utilisé par certaines agences et pas que les plus petites).

    10% pour les backlinks qui ne sont pas du même thème ? Pk 10% ? Tu l’as vu sur une étude ?

  • Alsaseo
    16 juillet 2012 9 h 46 min

    Autant il ne faut pas faire confiance à une agence qui vend du Pagerank, autant certains prospects ne jurent que par cela … Il y a encore pas mal de communication à faire 🙁

  • Chob
    16 juillet 2012 12 h 40 min

    Merci pour cet article auquel j’adhère à 99% ! En revanche, je trouve le point 15 un peu extrême. Même si je suis un fervent partisan des blogs, je ne pense pas que ce soit un critère suffisant pour décrédibiliser une agence. Ok, elle part avec un handicap, mais ta liste montre bien que d’autres critères doivent être pris en compte…

    • Kelcible
      20 juillet 2012 11 h 56 min

      Oui je suis d’accord avec toi. Beaucoup d’agences de référencement n’ont pas de blog ou un blog peu alimenté simplement par manque de temps ou de personnel 😉

  • stocklii
    16 juillet 2012 16 h 28 min

    Bon billet qui devrait surtout sensibiliser les personnes en quête de visibilité pour leur site qui acceptent n’importe quoi de la part des agences de référencement. Je crois que c’est un choix délicat qui doit se faire de manière responsable surtout en se basant sur la notoriété de l’agence web en question de ses réalisations d’où l’importance de connaître le blog de la société pour une meilleure approche. Et je pense qu’après cela chacun est libre de confier son projet à telle ou telle entreprise car parmi les entreprises offshore, il y a en qui offrent des services de qualité et de très bons résultats.

  • jj.valandy
    17 juillet 2012 10 h 17 min

    Bonjour,
    Merci pour votre article très pertinent notamment sur les pièges à éviter avec les agences de référencement.
    La ou je ne suis pas d’accord avec vous c’est quand vous dites que les agences qui sous-traitent le référencement passent à côté.
    Cela dépend des agences à qui on confie les travaux? s’il est vrai qu’il y’a parmi ces agences certains qui ne respectent pas le cahier de charges, il y’en a parmi elles d’autres qui vraiment font un travail plus que satisfaisant et de même qualité que celui fourni par les agences de référencement.
    Chez nous, nous travaillons avec des partenaires de confiance depuis plus de 08 ans. Et sur la qualité de travail, nos netlinkers et autres spécialistes avec de la veille concurrentielle et un travail surveillé font la même chose que les agences dits spécialisés.
    D’ailleurs sans passer par des agences nous prenons en charge directement des travaux et nos clients continuent à nus faire confiance et à nous confier plus de responsabilité.
    Je crois bien que s’ils n’étaient pas satisfaits, ils allaient voir ailleurs.
    Merci pour les conseils

  • Eric
    17 juillet 2012 15 h 57 min

    Je pense qu’il est tout simplement impossible de s’assurer de la qualité d’une agence avant le début d’une prestation.

    Il est toujours possible de demander une multitude de preuves/signes de sérieux mais cela demande beaucoup de temps aux agences qui n’ont pas nécessairement des heures à accorder à chaque devis.

    Au final, le mieux reste de se focaliser sur des recommandations et sans cela, de se renseigner auprès de son entourage ou de contacts éventuels.

  • Gentile Denis
    17 juillet 2012 16 h 16 min

    vous avez besoin de développer votre présence sur le web et d’améliorer votre référencement ? C’est simple, allez sur les réseaux sociaux et la blogosphère. Les vrais acteurs sont bien là, pas en agence, et vous pouvez facilement les repérer. C’est la meilleure façon de recruter votre équipe !
    Excellent article !

  • Xzave
    17 juillet 2012 23 h 26 min

    Bonjour,

    je voudrais laisser une petite remarque sur le point 5), en effet, il y a moyen de suivre une formation en ligne chez google et ensuite passer un exament toujours en ligne pour etre certifié google Adwords et Google analytics….
    l’article est clair! et nette

    Xzave

    • Francis Vallieres
      18 juillet 2012 14 h 42 min

      Aussi, il y a une différence entre une qualification individuelle pour Google Adwords et Google Analytics (relativement facile à obtenir) et une certification de compagnie. J’ai travaillé pour une agence qui était partenaire de Google pour Google Analytics (http://www.google.com/analytics/partners/index.html) (NVI pour ne pas la nommer). Cette certification est beaucoup plus difficle à obtenir que les certifications individuelles mais toutefois n’a rien à voir avec le référencement. Il est important de comprendre qu’il est possible d’être “partenaire” de Google sans pour autant être un charlatan, c’est juste impossible de l’être au niveau du référencement organique.

        • Francis Vallieres
          18 juillet 2012 15 h 40 min

          100% d’accord sur ce point, aucune compagnie dans le monde possède un partenariat avec le département moteur de recherche de Google

  • Anakeyn
    18 juillet 2012 13 h 06 min

    Il y aussi les agences de référencement qui n’ont pas de trafic elles-mêmes (ici ce n’est pas le cas ;-)).

    Un petit tour sur Alexa, Adplanner ou Compete ne prend pas beaucoup de temps …

Ce n'est pas possible de commenter pour le moment.