fbpx

Plainte contre Google: Un comparateur de prix demande des explications

Plainte contre Google: Un comparateur de prix demande des explications

foundem: plainte contre Google à l'Union Européenne

Foundem, un comparateur de prix basé au Royaume-Uni, a déposé une plainte antitrust auprès de l’Union Européenne (UE) contre Google Inc. (GOOG). Selon Foundem la compagnie doit informer les utilisateurs lorsqu’elle insère ses propres produits dans les résultats de recherche, ceci dans le cadre de tout accord avec les régulateurs antitrust.

Suite à une chute du classement de leur site dans les résultats de recherche de Google, le comparateur de prix britannique Foundem demande à l’UE – depuis 2010 – de mener une enquête sur les pratiques de Google. Selon Foundem le leader de la recherche devrait s’abstenir de mettre en avant ses propres services et de pénaliser les autres – ses « concurrents » – en manipulant le classement.

À Mountain View, en Californie, Google serait en négociation avec les régulateurs de l’UE pour régler cette affaire. Comment la compagnie pourrait faire autrement avec la pression des concurrents qui se développe en permanence dans le marché de la recherche ? Elle collectionne les plaintes sur le fait que le classement de certains sites dans ses propres résultats de recherche serait modifié artificiellement. La Federal Trade Commission (FTC) et les organismes antitrust en Argentine et en Corée du Sud attendent également la compagnie au tournant.

Que demande Foundem à l’UE dans cette plainte contre Google ? Le comparateur de prix demande à Google de fournir des justifications en cas de déclassement d’un site dans ses résultats de recherche. Il suggère en outre la possibilité de contester ce déclassement.

AI Verney, un porte-parole de Google à Bruxelles, a annoncé que la compagnie était en train de travailler avec la Commission Européenne et avait fait une proposition pour répondre aux préoccupations des régulateurs potentiels.

L’enquête antitrust n’aurait peut-être pas eu autant de répercussions si Microsoft (MSFT) Corp ne s’était pas plaint auprès de l’UE au sujet de Google. En effet, aux États-Unis les moteurs de recherche Bing et Yahoo! prennent un quart du marché de la recherche, en Europe les moteurs de Google avoisinent les 95% de trafic, soit la totalité du marché de la recherche.

Source: Businessweek

Yassine A.

Expert visibilité Google (SEO, webmarketing) depuis plus de 10 ans. Certifié Google. Créateur de boutiques en ligne et responsable e-commerce. Basé en France métropolitaine.

Commentaire : 1

  • Rémi
    4 septembre 2012 15 h 42 min

    Porter plainte contre Google, à part un moyen simple et rapide d’avoir des centaines de backlinks depuis pleins de sites de news et de SEO, je vois ca comme un coup dans l’eau.

Ce n'est pas possible de commenter pour le moment.