fbpx

La saisie semi-automatique de Google supprimée en Allemagne ?

Saisi semi-automatique de Google

La saisie semi-automatique de Google supprimée en Allemagne ?

E-réputation – Google Inc. devra retirer les saisies semi-automatiques – Autocomplete – de sa barre de recherche en cas de diffamation. C’est ce qu’a jugé la justice allemande ce mardi.

Les cas de plaintes contre cette fonctionnalité de saisie semi-automatique ne sont pas rares. Elles proviennent d’entreprises et de particuliers. C’est le cas lorsque la saisie semi-automatique lie le nom d’une personne ou d’une entreprise à des termes qui revêtent une connotation négative.

L’Associated Press informe dans le Washington Post le cas d’un patron d’entreprise qui déplore l’affichage des termes « scientologie » et « escroquerie » lorsqu’il tape son nom dans Google.de, le moteur de recherche allemand de Google. L’ex-première dame d’Allemagne, Bettina Wulff, a également porté plainte contre le moteur de recherche, des suggestions de recherche égratignaient sa réputation.

Au mois d’octobre 2012 c’était l’e-réputation de Mitt Romney, ex-candidat républicain à la présidence américaine, qui était éraflée. Les suggestions de Google ne concernent pas seulement Mitt Romney, cet article au sujet des suggestions de Google montre que la plupart des personnalités politiques sont liées à un terme qui n’est pas toujours positif pour leur réputation. Noter qu’outre-Atlantique les suggestions s’appelaient Google Suggest.

Saisie semi-automatique: pas d’intervention humaine ?

La Saisie semi-automatique expliquée par Google

Google explique comment fonctionne la saisie semi-automatique.

La firme regrette ces plaintes parce que les saisies semi-automatiques ne sont pas choisies intentionnellement par un ou plusieurs employés de Google. Ces saisies sont le reflet de ce que les gens tapent dans le moteur de recherche. Concrètement si un nombre élevé d’internautes tape régulièrement la même saisie dans la barre de recherche de Google, il y a de fortes chances que cette saisie apparaisse automatiquement dans les prochaines saisies. De manière générale ces requêtes ont un caractère interrogatoire plutôt qu’affirmatif. Ce serait là une lacune du moteur de recherche puisqu’une suggestion – à la base une question – peut paraître aux yeux de l’internaute lambda comme une information ou une affirmation.

La Cour de justice fédérale allemande n’a pas ordonné à Google Inc. de supprimer cette fonctionnalité technologique. Le géant de la recherche devra s’assurer qu’aucune saisie semi-automatique ne soit diffamatoire. Si c’était le cas, il devra supprimer la saisie, chose qui ne devrait pas être difficile puisque le moteur de recherche impose déjà des règles strictes à la fonctionnalité.

Yassine A.

Expert visibilité Google (SEO, webmarketing) depuis plus de 10 ans. Certifié Google. Créateur de boutiques en ligne et responsable e-commerce. Basé en France métropolitaine.

Commentaires : 2

  • Arnaud
    15 mai 2013 8 h 17 min

    Bonjour,
    ils persistent, car ce serait tellement simple pour Google d’écarter automatiquement tous les termes négatifs de la recherche intuitive : “juif” “escroc” “franc-maçon” “scientologie” “raeliens” “echangiste” “capricieux” etc …

  • Tang
    15 mai 2013 19 h 55 min

    C’est le problème avec toutes les entreprises quand elle sont en position dominante. C’est un sujet peu complexe pour Google, il suffit d’avoir l’intention de le faire.
    Par contre avec Hotel Finder, la nouvelle proposition de Google, là il y a bien intention, de positionner les résultats naturels au bout du monde!

Ce n'est pas possible de commenter pour le moment.