fbpx

Les applis mobiles qui signalent les radars seront strictement interdites !

Les applis mobiles qui signalent les radars seront strictement interdites !

Chaque année il y a entre 20 et 50 millions de blessés et plus d’1.3 million de personnes qui meurent chaque année dans des accidents de la circulation (OMS). Le comité interministériel de la sécurité routière a décidé de ne plus signaler les radars fixes. En toute logique nous serions tentés de dire que l’objectif ciblé du gouvernement est de limiter les accidents de la route.

Un certain nombre de mesures ont été prises et parmi elles il y a l’interdiction de toutes les applications mobiles qui signalent les radars. Les plus connues sont Wikango, Coyote ou Pervenche – l’App Store et l’Android Market en dénombre plusieurs autres.

AFFTAC : Association Française des Fournisseurs et utilisateurs de Technologies d’Aide à la ConduiteEn réaction à l’interdiction Wikango, Coyote et Inforad, fabricants d’avertisseurs de radars, n’ont pas tardés à créer leur association : l’AFFTAC (Association Française des Fournisseurs et utilisateurs de Technologies d’Aide à la Conduite). Dans son communiqué de presse du 12 mai 2011 l’AFFTAC annonce que 4.7 millions d’utilisateurs se mobilisent contre la décision d’interdire les avertisseurs de radars. Les chauffeurs de taxis, ambulanciers, chauffeurs routiers, motards, représentants de commerce, artisans, salariés de PME, infirmières, ou simples particuliers, tous se sont ligués pour s’opposer à cette mesure.

A priori l’annonce devrait mettre fin à des communautés en ligne, notamment des sites comme controleradar.org, wikangourou.com, radar-feu-rouge.fr, eviterlesradars.com, mais pire tout un pan du secteur de l’e-business pourrait en souffrir. C’est pourquoi les 3 entreprises qui fabriquent les avertisseurs de radars ne cachent pas leur grogne et ne restent pas les bras croisés.

Quelques questions à se poser :

Les limites de vitesses ne sont pas toujours respectées, à quoi donc peuvent servir les radars s’ils sont signalés ? Si l’interdiction de signalisation de radars peut améliorer la sécurité routière, alors pourquoi faut-il se mobiliser contre cette décision ? Cette décision d’interdiction est-elle prise pour des raisons électorales ? Pourquoi n’a-t-elle pas été prises plus tôt ? Comme pour l’interdiction du téléphone, l’interdiction d’avertisseurs de radars sera-t-elle inefficace ? L’État pourra-t-il vraiment empêcher les automobilistes d’utiliser des services de détection de radars ?

 

Yassine A.

Expert visibilité Google (SEO, webmarketing) depuis plus de 10 ans. Certifié Google. Créateur de boutiques en ligne et responsable e-commerce. Basé en France métropolitaine.