Logo Ya-graphic : Création de boutique en ligne et référencement Google
Nous sommes à votre service pour vous proposer le meilleur service de référencement Google et de création de site e-commerce. Depuis 2008 nous apportons satisfaction à nos clients, qu'ils soient de France ou d'ailleurs.
3 av Adrien Mazet, Rés La Carraire, bât c - n°36, Miramas, FR
(+33) 06.52.64.70.04
contact@ya-graphic.com
Suivez YA-GRAPHIC

Google Trends : popularité ou volume de recherche d’un terme, de quoi parle-t-on ?

Google Trends

Google Trends : popularité ou volume de recherche d’un terme, de quoi parle-t-on ?

Le Washington Post avait publié un article qui a fait polémique. L’article disait que les britanniques ont cherché “Qu’est-ce que l’UE ?” dans le moteur de recherche de Google juste après le vote du Brexit – sortie du Royaume-Uni de l’UE. L’article insinuerait qu’une grande partie des pro-Brexit sont des imbéciles. Mon article se veut pédagogique, le but est de faire comprendre que la popularité relative d’un terme et le volume de recherche de ce terme dans Google sont deux choses différentes.

Popularité ≠ Volume de recherche

Beaucoup de gens considèrent à tort que la popularité relative d’un terme dans Google Trends et le volume de recherche désignent la même chose. Certains sites se trompent quand ils affirment que Google Trends affiche “la fréquence à laquelle un terme a été tapé” ou bien “les tendances des volumes de recherche”. Il ne s’agit pas de volume de recherche ni de fréquence dans Google Trends. Il ne faut pas confondre ce dernier avec Google AdWords.

Que désignent la popularité d’un terme et le volume de recherche ? En quoi présentent-ils des différences ? Je vais l’expliquer. Installez-vous bien et évitez toutes les distractions possibles. ????

1) La popularité d’un terme (Google Trends)

Dans Google Trends les données de recherche ne sont pas des données brutes. Elles sont ajustées pour faciliter la comparaison entre les termes. Le calcul de l’ajustement est présenté ainsi par Google :

Chaque point de données est divisé par le nombre total de recherches dans la zone géographique et pour la période qu’il représente afin d’obtenir une comparaison de la popularité relative. Les nombres issus de ce calcul sont ensuite mis à l’échelle sur une plage allant de 0 à 100.

On peut penser que la méthode de calcul n’est pas totalement transparente. Pour le dire simplement, Google Trends nous montre la popularité d’un terme par rapport à l’ensemble des requêtes de recherche d’une région et dans une période donnée. Il faut bien comprendre que Google Trends n’affiche pas les données en matière de quantité mais du point de vue de l’intérêt public/popularité. C’est de la statistique. Tout l’intérêt de Google Trends réside dans la comparaison des termes : est-ce que le Brexit a été plus populaire que le suhi au Japon ? Durant les 30 derniers jours oui mais depuis les 12 derniers mois non.

2) Le volume de recherche d’un terme (Google AdWords)

Google AdWords fournit une estimation du nombre de recherche mensuelles de chaque terme et/ou expression dans l’outil Planificateur de mots clés.

Le volume de recherche fort d’un terme est associé à un trafic de recherche fort sur Google Search. De même le volume de recherche faible d’un terme est associé à un trafic de recherche faible ou nul sur Google. Autrement dit, le volume de recherche désigne le nombre de fois qu’un mot clé est recherché par les internautes dans une période bien définie et dans une région spécifique donnée.

Un exemple pour bien comprendre

On a besoin d’exemples faciles pour savoir de quoi on parle. Faisons une comparaison entre la ville de Machynlleth, aux Pays de Galles, qui compte près de 2.147 habitants et la ville de New York, aux États-Unis. Si les habitants – et pourquoi pas des touristes – de Machynlleth et de New York saisissent le terme “seo” dans le moteur de recherche de Google, on sait forcément que le volume de recherche sera largement plus élevé à New York. Le planificateur de mots clés de Google nous montre en effet que le nombre de recherches mensuelles du terme “seo” à New York est 800 fois plus élevé par rapport au volume des recherches de la ville britannique.

Recherches mensuelles mot clé "seo" à New York

Le planificateur de mots clés de Google : le nombre moyen de recherches mensuelles (volume de recherche) pour le mot clé “seo”.

Le volume de recherche d’un mot clé nous présente une estimation des recherches du mot clé dans l’absolu. La méthode actuelle utilisée dans Google Trends permet de relativiser les données. Les graphiques de Google Trends nous permettent de comparer la popularité relative des termes, pas le volume de recherche total/absolu des termes. Il est donc possible que la popularité du terme “seo” soit équivalente aussi bien à Machynlleth qu’à New York. Google Trends nous dit qu’au 30 juin 2016 le terme “seo” est plus populaire aux Pays de Galles qu’à New York. L’outil ne permet pas de sélectionner les toutes petites villes, néanmoins la population des Pays de Galles est largement inférieure à celle de New York.

Ci-dessous : la popularité du terme “seo” aux Pays de Galles.

Ci-dessous : la popularité du terme “seo” à New York.

Bon à savoir :

  • Le même nombre de requêtes comptabilisé pour un terme de recherche dans deux pays différents n’indique pas que le volume de recherche total de celles-ci est identique.
  • L’intérêt pour un mot clé peut diminuer, mais son volume de recherche peut augmenter. En effet, si la population d’un pays augmente suite à des déplacements de populations, les recherches aussi augmenteront, il est possible que le volume de recherche du mot clé augmente sans être forcément un mot clé populaire.
  • Inversement, l’intérêt des utilisateurs pour un mot clé peut augmenter, cela ne veut pas dire que le volume de recherche de ce mot clé est très fort en comparaison à d’autres régions.
  • Un terme peut avoir plusieurs sens. Dans mon exemple le terme “seo” est l’acronyme de “search engine optimization”, mais c’est aussi l’acronyme de “Société espagnole d’ornithologie” et un patronyme coréen. Il n’est pas impossible que des Coréens vivant à New York recherchent le prénom et/ou l’acronyme dans le moteur de recherche.
  • Un terme – possiblement votre marque – qui affiche un pic d’intérêt n’est pas forcément bon signe. Assurez-vous qu’aucun article de presse négatif n’a été publié.

Liens :

Yassine A.

Professionnel du SEO et du Webmarketing depuis plus de 10 ans. J'apporte PLUS de visibilité et PLUS de ventes aux entreprises, agences, startups et micro-entrepreneurs que j'accompagne. Certifié Google. Mes spécialités sont le référencement naturel (SEO) et la création de site E-commerce.

Pas de commentaires

Réagissez !