Logo Ya-graphic : Création de boutique en ligne et référencement Google
Nous sommes à votre service pour vous proposer le meilleur service de référencement Google et de création de site e-commerce. Depuis 2008 nous apportons satisfaction à nos clients, qu'ils soient de France ou d'ailleurs.
3 av Adrien Mazet, Rés La Carraire, bât c - n°36, Miramas, FR
(+33) 06.52.64.70.04
contact@ya-graphic.com
Suivez YA-GRAPHIC

E-commerce : voici pourquoi votre site fait amateur

E-commerce : voici pourquoi votre site fait amateur

M'enfin pourquoi y s'ouvre pas ce site e-commerce ?

Quand un internaute arrive pour la première fois dans votre site marchand il voit en premier le design, les visuels, l’ergonomie. Il se fait un avis très rapidement. Soit il aime, soit il n’aime pas, soit il est indifférent. C’est la toute première impression qui sera déterminante, comme dans tous les domaines me direz-vous. Quand vous êtes dans un domaine très concurrentiel vous n’avez pas d’autre choix que d’être – et d’apparaître – LE meilleur. Ça dépend surtout de votre ambition et de votre volonté.

J’éviterai d’entrer les considérations techniques parce que je vais parler essentiellement de quelque chose qui ne se mesure pas : l’affect.

Par définition l’affect est un état d’esprit qui résulte d’une situation. Le terme est un dérivé du latin affectus qui signifie « disposition de l’âme ». Il s’agit tout simplement d’un sentiment. La règle veut que l’affect soit opposé à l’intellect, mais je vais aller au-delà de cette pensée binaire.

Quand je n’aime pas une boutique en ligne (affect), je retourne dans le moteur de recherche pour en trouver un autre. Au fond de moi je sais, par expérience, pourquoi ce site m’a repoussé (intellect). C’est peut être le design amateur, les emplacements anarchiques du contenu et des liens ou même les fautes d’orthographe trop visibles. Ce sont des choses qui me sautent aux yeux.

Il y a bien sûr d’autres facteurs qui limitent les ventes : la crédibilité des avis consommateurs, le coût élevé des frais de port, les prix trop élevés par rapport à la concurrence, l’absence de certificat SSL, la politique de retour de produits et de livraison qui n’est pas très claire, etc. Vos visiteurs doivent passer un bon moment dans votre site pour vérifier tout ça, mais il faut déjà qu’ils passent l’étape de la toute première impression !

1 – Le design

Le référencement naturel (SEO) c’est très bien, ça vous apporte des visites, mais ça ne suffit plus d’être vu. N’est-ce pas pour vendre que vous avez créé votre commerce en ligne ? Il faut donc trouver tous les moyens nécessaires pour convertir vos visiteurs en clients. Le design joue un très grand rôle puisque c’est la première chose qu’ils voient.

D’après une étude de l’Université Carleton basée à Ottawa (Canada), la première impression se ferait en 50 millisecondes. Pour vous donner une idée un clignement d’oeil – ou nictation – dure entre 100 et 150 millisecondes. Vous aurez compris qu’un instant suffit pour se faire une idée de votre site Internet. S’il fait amateur, il y a de fortes chances que les internautes retournent dans le moteur de recherche et ça c’est très mauvais pour vous et votre business. Si le comportement est répétitif d’un internaute à l’autre, il se peut que votre site ait une mauvaise réputation auprès du moteur de recherche Google. Et ça ce n’est pas bon pour votre référencement.

Attention parce que vous n’avez pas toujours une seconde chance, un visiteur de perdu peut être un client de perdu pour toujours. L’amateurisme est un piège qui limite la confiance des visiteurs en votre activité de vendeur en ligne, vous n’avez pas toujours conscience de ça, c’est une question de culture web.

Même raisonnement pour le logo. Un visiteur peut apprécier le design mais pas le logo et inversement. Chaque détail de votre site doit être pensé. Rien ne doit être laissé au hasard.

Mes conseils :

  • contactez un professionnel du webdesign : pour le design et pour la création de votre logo ;
  • évitez de créer un design selon vos goûts, regardez ce qui se fait de mieux chez vos concurrents ;
  • ne copiez pas votre concurrent ou le malheur pourrait s’abattre sur votre activité d’e-commerçant ;
  • créez un design en adéquation avec votre domaine ;
  • présentez des images réalisées par un professionnel de la photo ;
  • ne publiez pas de bannières / photos / images avec des pixels trop visibles ;
  • ne cherchez pas à être original, restez simple.

Il faut se poser ces questions : « Pourquoi les gens aiment le design de mon principal concurrent ? En quoi est-il meilleur que le mien ? ».

2 – L’ergonomie

Vous devez travailler sur le design et les visuels de votre site web – logo compris bien sûr ! – et cela ne peut se faire sans considérer son ergonomie. Optez pour un design fonctionnel qui répond aux habitudes acquises par les internautes :

  • logo en haut à gauche ;
  • moteur de recherche interne en haut à droite ;
  • catégories de produits bien visibles, bien démarquées du reste ;
  • vos polices de caractères doivent être très lisibles ;
  • évitez les fioritures dans vos boutons, réalisez un site fonctionnel ;
  • etc.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que les éléments de votre site e-commerce doivent être bien agencés. Quand le visiteur arrive dans votre boutique en ligne, il doit voir un site clair et aéré. Il doit pouvoir se situer dès le premier instant de sa visite.

3 – L’orthographe

Personne ne verra la toute petite faute d’orthographe perdue au sein d’un long descriptif de produit, en revanche la faute dans un titre de page sera flagrante, indiscrète, trop visible. Si vous voulez un site pro, vous devez passer en revue vos pages web et corriger toutes vos fautes.

Mes conseils :

  • consultez les pages les plus populaires de votre boutique en ligne et cherchez les éventuelles fautes qui pourraient faire fuir vos ex-futurs clients ;
  • contrôlez en priorité les fautes d’orthographe situées éventuellement dans les zones d’exposition : balise title, balise meta description, titre de produit, etc ;
  • si vous avez besoin d’aide, proposez une mission à un rédacteur web sérieux et expérimenté.

Pour conclure…

Ce n’est pas parce que votre boutique en ligne est créée sous Prestashop, OsCommerce, Zen Cart ou Magento que vous ferez toujours moins bien que les Amazon, Darty ou La Redoute. Si vous voulez vendre plus, ne restez pas cloîtré dans cette réputation de site amateur. Créez un design fonctionnel, une ergonomie excellente en cohérence avec le SEO, et travaillez votre contenu en profondeur, vous verrez bien la différence.

C'est quoi Google ?

Vous pouvez lire aussi :

>> E-commerce : 71 causes qui peuvent freiner vos ventes en ligne
>> E-commerce: Si votre boutique en ligne vend très peu, voire rien

Yassine A.

Professionnel du SEO et du Webmarketing depuis plus de 10 ans. J'apporte PLUS de visibilité et PLUS de ventes aux entreprises, agences, startups et micro-entrepreneurs que j'accompagne. Certifié Google. Mes spécialités sont le référencement naturel (SEO) et la création de site E-commerce.

Commentaires : 3

  • Drôle de Plume
    17 mars 2014 20 h 27 min

    Merci pour cet article fort intéressant ! Je suis absolument d’accord avec ceci et suis la première à partir illico à la moindre faute d’orthographe…

  • Philippe Vieira
    22 mars 2014 15 h 21 min

    Il y a aussi la vitesse de chargement des pages qui est pour moi un critère important. Conforama a refait son site récemment (d’après le message affiché pour la maintenance), et je ne sais pas si ça vient que de moi mais en ce moment il est d’une lenteur affligeante.

  • Saranena
    24 mars 2014 14 h 00 min

    merci pour cet article concis mais néanmoins précis sur la question.

    Pour le design, je trouve que c’est important d’avoir une identité visuelle mais sans être trop marqué.

    Sarah de Créations Nomades.

Ce n'est pas possible de commenter pour le moment.