Logo Ya-graphic : Création de boutique en ligne et référencement Google
Nous sommes à votre service pour vous proposer le meilleur service de référencement Google et de création de site e-commerce. Depuis 2008 nous apportons satisfaction à nos clients, qu'ils soient de France ou d'ailleurs.
3 av Adrien Mazet, Rés La Carraire, bât c - n°36, Miramas, FR
(+33) 06.52.64.70.04
contact@ya-graphic.com
Suivez YA-GRAPHIC

Quelqu’un me propose l’achat de lien. Dois-je accepter d’en vendre ?

Quelqu’un me propose l’achat de lien. Dois-je accepter d’en vendre ?

Liens sponsorisés : placez vos liens en nofollow.

Quelqu’un vous propose 100 EUROS en échange d’un lien placé dans un article de votre blog, l’acceptez-vous ? Lui faites-vous confiance ? Une auteure de SearchEngineJournal.com assumait complètement son choix d’achat de liens. Vous me direz que 100 EUROS c’est peu, mais la somme peut augmenter selon le niveau du site – son classement, nombre de pages vues, PageRank, etc.

Acceptez-vous de vendre un lien si quelqu’un vous proposait d’en acheter ? Ne voyez pas à court terme, je vous conseille de refuser cette proposition. Si vous acceptez, placez le lien en nofollow par respect des consignes de Google.

Vous êtes tentés par l’achat de lien ? A quoi ce type de marché peut vous exposer ? Quels sont les risques de l’achat de lien en terme de pénalité ? Les pénalités peuvent varier d’un site à l’autre : perte de PageRank, chute de la page dans le classement du moteur de recherche de Google, les dégâts peuvent être plus sévères…

S’ils souhaitent obtenir un lien de votre blog vous pouvez leur proposer un guest blogging * – invitation à bloguer. L’échange est plus intelligent, plus constructif. Les blogueurs invités apportent en effet une plus-value à votre blog. Pour cela ils doivent aborder un sujet proche de votre ligne éditoriale. Si la vente de lien vous tente vous pouvez leur proposer de créer un article sponsorisé, à condition bien sûr de ne pas oublier le nofollow. Ce serait intéressant de savoir comment Google différencie le lien d’un Guest Post par rapport au lien acheté ? Il se pourrait qu’il les considère de la même manière.

Avez-vous déjà reçu des demandes d’achat de lien ? En avez-vous déjà vendu ? Avez-vous déjà été pénalisé par Google pour cause d’achat ou de vente de liens ?

* Mise à jour, 31 janv. 2014 : Selon Matt Cutts, représentant de l’équipe anti spam de Google, le guest blogging utilisé pour améliorer le référencement de son site web constitue une infraction aux Consignes aux webmasters de Google, notamment si vous établissez ce type de systèmes de liens « vastes campagnes de marketing via des articles ou de publication de messages de blog en tant qu’invité, avec des liens de texte d’ancrage riches en mots clés ».

Yassine A.

Professionnel du SEO et du Webmarketing depuis plus de 10 ans. J'apporte PLUS de visibilité et PLUS de ventes aux entreprises, agences, startups et micro-entrepreneurs que j'accompagne. Certifié Google. Mes spécialités sont le référencement naturel (SEO) et la création de site E-commerce.

Commentaires : 9

  • chronoduweb
    15 février 2011 13 h 58 min

    C’est un moyen de monétiser son blog comme un autre, après au niveau des moteurs et si il y a vente d’un gros volumes de liens. Le risque est pris ! En ce moment, beaucoup de sites de casino utilise ce procédé. C’est alléchant, quand on sait qu’ils veulent une page “profonde” parmi 2000 et que c’est 120$ pour 1an …

  • Xavier
    15 février 2011 14 h 27 min

    Nous étions au salon du e-marketing 2011 et lors d’une conférence nous avons appris qu’un concurrent réservait un budget achat de liens pour ses clients … Presque honteux quand on sait que c’est interdit par la charte Google, et donc le site prend le risque d’être blacklisté.

  • Frédéric de Villamil
    15 février 2011 16 h 55 min

    Bonjour,

    J’ai pratiqué la vente de liens à une époque où j’avais un PR le justifiant (7) et où Google ne considérait pas officiellement cela comme “mal”. Je passais d’ailleurs par Text Link Ads, une régie qui avait à l’époque pignon sur rue. Les liens sur un PR7 se vendaient alors pas loin de 300 euros par mois. J’avais 7 emplacements, je te laisse donc deviner combien ça me rapportait. Les sujets des liens n’avaient à l’époque rien à voir avec les jeux en ligne, le viagra ou le porn.

    J’ai cessé un peu avant que les premières victimes de la chute de PR ne commencent à se manifester, et je me rappelle du bruit que ça a fait à l’époque (fi 2006 ou début 2007), au moment où j’ai fermé le site.

    Je reçois aujourd’hui 7 à 8 demandes d’échanges ou d’achats de liens par semaine (PR 5 à 6 selon les pages), essentiellement liées au poker (mais pas que), et je refuse systématiquement, pour 3 raisons :

    1– J’ai été ultra pénalisé pendant 2 ans (duplicate content systématique par la faute de mon blogware en fait probablement considéré comme des pages satellites).
    2– Les liens proposés le sont généralement pour des sites n’ayant aucun rapport avec le mien, ou qualitativement pauvres (oui, j’ai une très haute opinion de moi-même sic) et je ne tiens pas à polluer mes visiteurs
    3– Les échanges de lien sont toujours sur des sites au PR largement inférieur au miens.
    4- Dans le cas de l’achat de lien, les tarifs sont généralement trop bas pour être intéressants.

    Je suis en revanche complètement pour le guest blogging, non seulement pour des raisons d’échanges de liens (je guest blog ici et là à l’occasion), mais également pour donner un coup de frais à la ligne éditoriale, et permettre à d’autres points de vue de s’exprimer, tant que la qualité est au rendez-vous.

    Voilà, j’espère que ça répond à la question.

  • SWCF
    15 février 2011 21 h 47 min

    Oui sympa ton témoignage Frédéric. Ca fait des sous en effet.
    L’utilisation du Pagerank comme donnée brute pour un échange ou en achat de lien est dépassé.

    Au lieu de s’embêter avec une régie publicitaire Google, la vente de liens pourraient être une solution.

  • Ling-en Hsia
    1 mars 2011 18 h 09 min

    Comment Google peut faire la différence entre un lien contenu dans un article dont l’auteur a reçu un paiement et un lien ordinaire?
    Je ne vois donc pas pourquoi et comment Google te pénalisera.

  • Oweia
    15 juillet 2011 16 h 55 min

    Je confirme que cela se fait beaucoup dans le domaine des jeux en ligne, tout simplement parceque la conccurrence est féroce et peu font des échanges de liens de peur de renforcer des conccurrents, et qu’il est extremement difficile de trouver des annuaires/sites de communiqués de presse (de bon niveau) qui acceptent ce genre de sites.

    Après, perso je ne le fais pas, mais j’y pense quand je vois les sommes affichées … !

  • Laurent
    16 avril 2013 21 h 00 min

    Je fait de la vente de lien via un réseau de plus de 200 sites, ont arrive à en vivre si ont fait les choses bien, Google le refuse mais le fait lui même en poussant ces propres sites dans les recherches sur son propre moteur, sauf que lui positionne ces sites comme bon lui semble.

    Je propose même de gagner des liens à gros pagerank vers le site des participant ici : concours-netlinking.com et ceci gratuitement. 😉

  • Winsiders
    4 mai 2013 15 h 16 min

    Selon qu’on parle de Guest blogging ou d’achat de liens (genre en blogroll ou footer) on est quand même sur 2 choses très différentes selon moi.
    Cette fameuse notion de lien factice est pour moi une grande hérésie. Le véritable lien naturel est une telle goutte d’eau dans l’Océan…. la chasse est perdue d’avance sur les liens “grey”… le simple fait de baser le ranking sur les backlinks est problématique.

Ce n'est pas possible de commenter pour le moment.