Logo Ya-graphic : Création de boutique en ligne et référencement Google
Nous sommes à votre service pour vous proposer le meilleur service de référencement Google et de création de site e-commerce. Depuis 2008 nous apportons satisfaction à nos clients, qu'ils soient de France ou d'ailleurs.
3 av Adrien Mazet, Rés La Carraire, bât c - n°36, Miramas, FR
(+33) 06.52.64.70.04
contact@ya-graphic.com
Suivez YA-GRAPHIC

Des sites de presse belge désindexés par Google

Des sites de presse belge désindexés par Google

Google a désindexé plusieurs sites de presse belge de ses résultats de recherche naturels. Les sites concernés appartiennent aux groupes Le Soir, Edition de L’Avenir, SudPresse ou Grenz-Echo, etc. Vous trouverez la liste complète des sites sur ce fichier PDF (il y a du beau monde).

[EDIT] : Changement de décision de Google. Le même jour, lundi 18 juillet 2011, Google a pris en compte le référencement des sites. 

Désindexation du site LeSoir.be des résultats de recherche de Google

L’impact en terme de dé-référencement est considérable puisque les sites de presse vont perdre entre 20 et 45% de leur audience depuis le moteur de recherche Google. Mais d’après RTL.be contrairement à la presse nationale la presse locale souffrira moins de cette dépendance au leader de la recherche Google.

Une recherche de ces sites dans Google – opérateurs « info:www.lesoir.be » ou « site:www.lesoir.be » – n’affiche aucune page du site. Si une recherche pour la requête « lesoir.be » est lancée, seules les pages Facebook et Wikipédia du quotidient belge Le Soir apparaissent avec quelques autres sites.

La presse avance l’idée que cette désindexation massive des résultats de recherche n’est autre qu’une mesure de représaille suite à la condamnation de Google en Belgique. Le 5 mai, Google avait été condamné par la cour d’appel de Bruxelles à retirer les articles des membres de Copiepresse de Google actualités.

S’agit-il réellement d’une mesure de représaille ? Suite à la mesure de Google le responsable de LeSoir.be, Philippe Laloux, se pose des questions sur la neutralité du moteur de recherche : « Je trouve que c’est une application pointilleuse et mesquine de l’arrêt du 5 mai, estime Philippe Laloux, responsable du site LeSoir.be. Cela me pose sérieusement question sur la neutralité de ce moteur de recherche. Google se vante de cette neutralité, et là il démontre user de pratiques douteuses ! Visiblement il suffit de payer pour être en haut de la page de recherche, et surtout montrer patte blanche et livrer tous vos contenus. Si vous ne faites pas cela, visiblement, vous êtes black-listé en quelque sorte. En agissant ainsi, Google montre à la face du monde et à l’ensemble des éditeurs du monde entier les pratiques qu’il applique par rapport à son contenu. », dit-il sur RTL.be.

Google est prêt à ré-indexer les sites de presse belge si Copiepresse renonçait à réclamer l’astreinte, a déclaré M. Echikson, porte-parole de Google.

Yassine A.

Professionnel du SEO et du Webmarketing depuis plus de 10 ans. J'apporte PLUS de visibilité et PLUS de ventes aux entreprises, agences, startups et micro-entrepreneurs que j'accompagne. Certifié Google. Mes spécialités sont le référencement naturel (SEO) et la création de site E-commerce.

Commentaires : 3

  • Cerise
    18 juillet 2011 17 h 54 min

    Il ne s’agit pas a proprement parlé de représailles, mais d ‘une application très stricte d’un jugement rendu :p

    Cerise

  • Papy Spinning
    18 juillet 2011 18 h 13 min

    Je suis un peu étonné par la réaction de ces journaux. GG News apporte du trafic à ces sites et on peut imaginer que ce trafic (gratuit) soit intégré à leur modèle économique.
    S’ils en sont encore à espérer vendre de l’information en ligne, que ce soit aux moteurs de recherches ou aux internautes, c’est moins le problème d’internet que le refus de s’adapter à la mutation en cours.
    Et à ce jeu là, en refusant de s’adapter, c’est la disparition assurée.

  • Florent
    20 juillet 2011 17 h 30 min

    Quand on voit que Google n’hésite pas à faire un bras de fer avec les Chinois, je pense que de faire péter quelques journaux Belges, ne doit pas les embrasser.

    Ca relève aussi un autre problème : la dépendance à Google. Pour beaucoup de boites, disparaître de Google signifie au mieux une baisse du CA, au pire la fermeture programmée…

Ce n'est pas possible de commenter pour le moment.