A propos de l'auteur

Yassine AISSAOUI

Professionnel du SEO et du Webmarketing depuis plus de 10 ans. J'apporte PLUS de visibilité et PLUS de ventes aux entreprises, agences, startups et micro-entrepreneurs que j'accompagne. Certifié Google. Mes spécialités sont le référencement naturel (SEO) et la création de site E-commerce. Mon profil dans LinkedIn Yassine AÏSSAOUI.

Articles Associés

3 Comments

  1. Patrick EMIN

    Il n’y a pas de neutralité de Google puisque les résultats de recherche sont choisis puis classés selon un algorithme conçu par des êtres humains qui ont choisi de privilégier le “buzz” au détriment de la qualité, de la vérité, de la vérifiabilité. L’algorithme de Google c’est en gros de présenter d’abord les pages les plus consultées, partagées, liées. Ces pages ne sont pas les plus intéressantes, ce sont celles auxquelles s’intéressent le plus les internautes, ce n’est pas du tout la même chose.

    1. ya-graphic

      Je parle de neutralité comme refus de prise de position. Sinon oui, la neutralité en tant qu’objectivité est illusoire. Je vous ai répondu ici: http://goo.gl/vP2Lj

  2. Tibere

    Au delà de la polémique lancée par un scribouillard de magazine grand public, on s’intéressera aux problèmes posés par l’algorithmification de notre perception du monde et des biais qu’elle induit.
    Pour cela le livre suivant est trés instructif : The Filter Bubble. Plus d’info sur http://www.thefilterbubble.com )

    Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’il ne sont pas forcément pire que le biais des magazines que l’establishment possède (Le scribouillard en question maitrise bien le premier biais donc il lui convient).

    Les outils ne sont pas le problème, seul leur usage naïf l’est.

    Avant on disait “l’aede l’a dit, donc c’est vrai”, puis “c’est dans un livre, donc c’est vrai”, puis “c’est dans le journal, donc c’est vrai”, puis “c’est à la radio (puis TV), donc c’est vrai”…
    Avec le temps, chacun a compris que c’était juste des mensonges de nature différente.

    Et qu’on en revient toujours à :
    – la confiance que l’on peut avoir dans la source (qui releve toujours du conflit d’interet, plus ou moins marqué).
    – les condition qui donnent accès à la source (leur controle et les modalité d’accès).

    Il y a aussi ce mythe d’une information neutre, détachée d’un objectif humain… alors que tout, jusqu’au chois des mots employés, de l’espace relatif accordé (ou non) reflète toujours une préoccupation, sinon une intention…

    Cordialement,

    Tibere

Il n'est plus possible de commenter.

Tous droits réservés. 2008-2018 - Ya-graphic.com - France