Logo Ya-graphic : Création de boutique en ligne et référencement Google
Nous sommes à votre service pour vous proposer le meilleur service de référencement Google et de création de site e-commerce. Depuis 2008 nous apportons satisfaction à nos clients, qu'ils soient de France ou d'ailleurs.
3 av Adrien Mazet, Rés La Carraire, bât c - n°36, Miramas, FR
(+33) 06.52.64.70.04
contact@ya-graphic.com
Suivez YA-GRAPHIC

Que nous disent vraiment les smileys ?

Que nous disent vraiment les smileys ?

Chaque semaine vous envoyez et vous recevez des centaines de smileys typographiques. Ils accompagnent les milliards de messages quotidiens qui sont publiés dans les médias sociaux – forums, blogs, plateformes de réseau social – dans vos e-mails et SMS. Mais savez-vous vraiment ce qu’ils disent ? Voici quelques explications des smileys typographiques les plus utilisés.

Tout d’abord sachez que les smileys typographiques ne datent pas d’aujourd’hui. Les réseaux sociaux véhiculent simplement ce qui existait déjà deux siècles avant, voire plus. En effet les premiers smileys typographiques – utilisés en public – dateraient de 1881, notamment dans la revue Puck Magazine. Dans le paragraphe intitulé Typographical Art quatre exemples de smileys étaient présentés : le joyeux, le mélancolique – triste -, l’indifférent et l’étonné.

Le premier smiley daterait de 1881.

Typographical Art dans la revue Puck Magazine.

Il doit y en avoir près d’une cinquantaine de smileys typographiques, voire plus, donc je vous fais une explication des smileys populaires.

1. Le smiley joyeux 🙂 ou 🙂

La fermeture de la parenthèse représente un sourire. Ce smiley exprime une émotion liée à la satisfaction – d’un désir (?). Il exprime la joie et la bonne humeur. Dans certains contextes il est utilisé pour appuyer un sarcasme ou un message ironique.

2. Le smiley triste 🙁 ou 🙁

Contrairement au smiley typographique précédent ce smiley exprime un profond sentiment de tristesse. Il peut accompagner les avis négatifs d’un produit ou d’un service proposé par une marque ou une entreprise. Dans ce cas il exprime l’insatisfaction.

3. Le smiley clin d’œil 😉 ou 😉

C’est l’un des émoticônes typographiques les plus répandus dans les médias sociaux mais aussi l’un des plus ambigus. Le smiley clin d’œil introduit un rapport de connivence ou de complicité entre deux interlocuteurs. Dans certains contextes il est utilisé pour accompagner une remarque, sarcastique, ironique ou faire une insinuation dévastatrice. Le smiley clin d’œil peut également accompagner un remerciement ou une appréciation, un message amical ou dans certains cas un message à connotation sexuelle.

Selon les cultures ce signe prendra différentes significations.

4. Le smiley qui tire la langue :-p ou 😛 ou ;-P

Ce smiley typographique représente une taquinerie. Le “P” représente une bouche ouverte avec une langue pendue. Dans certains contexte ce smiley prend une signification différente. Il peut très bien exprimer l’humour, le petit sarcasme – taquinerie – ou bien un sentiment de rébellion à l’image de la fameuse photo d’Einstein. Savez-vous pourquoi il tire la langue dans cette photo ? Agacé par les demandes répétitives d’un sourire pour la photo, Einstein aurait fini par tirer la langue au photographe. Voici l’explication qu’il a donné plus tard : “Tirer ma langue reflète mes opinions politiques.” – dans Einstein : A biography, par Jürgen Neffe.

La photo a été prise en 1951 par Arthur Sasse lors du 72ème anniversaire du physicien théoricien. Elle a été prise à l’arrière d’une automobile, il était placé entre Frank Aydelotte, ex-directeur de l’Institute for Advanced Study, et l’épouse d’Aydelotte. Seule la photo du visage a été recadrée et est devenue une icône commercialisée en posters, t-shirts, etc. Einstein, lui-même, a été le diffuseur de cette célèbre icône. Il avait fait plusieurs copies pour les envoyer à ses amis, à des connaissances et à ses collègues.

Qu’il exprime l’humour, la taquinerie ou une forme de rébellion, le smiley qui tire la langue reste une expression positive et la personne qui l’utilise ne se prend pas au sérieux.

Pourquoi Albert Einstein tire la langue ?

Photo d’Albert Einstein prise par Arthur Sasse en 1951.

5. Le smiley amusé  ^^ ou ^_^

Ce smiley typographique représente l’amusement et une certaine légèreté par rapport au message qui l’accompagne. Il peut exprimer aussi de la malice, autrement dit un penchant à dire des taquineries excluant la méchanceté.

Les deux accents circonflexes sont censés représenter les yeux fermés ou bien des sourcils souriants. Il peut être assimilé au smiley joyeux 🙂 ou :). Ce smiley avec les yeux arqués vers le haut pourrait être considéré comme une stylisation des visages souriants que vous retrouvez dans les mangas – bandes dessinées japonaises. Je vous propose deux exemples: ici et ici.

6. Le smiley rire 😀 ou 😀

La plupart du temps ce smiley exprime un rire aux éclats. Ce n’est pas un rire embarrassé ou un rire timide, c’est plutôt un rire qui s’entend, c’est un rire bruyant qui exprime la joie et la convivialité. Il peut être substitué au LOL – Laughing out loud, l’acronyme qui désigne le rire – ou bien au MDR – l’abréviation de “mort de rire”.

Attention parce que dans certains cas il peut être utilisé pour railler une personne, une citation d’une personne, etc. Le message qui l’accompagne lui donne le ton. Sachez que des rires il y en a plusieurs, ils peuvent se ressembler mais prendre une signification différente. Il y a le rire défensif, le rire dément, le rire forcé, le rire idiot, le rire ironique, le rire méchant ou moqueur… etc.

7. Le smiley déçu :-/ ou :/

Ici le caractère slash – barre oblique – du smiley représente une bouche inclinée. Ce smiley désigne un certain scepticisme. La personne qui l’utilise veut exprimer une gêne, un embarras. Dans tous les cas elle exprime une situation inconfortable.

Pour conclure. La signification du smiley est différente d’une culture à l’autre et d’une époque à l’autre. Ce sont des codes. Certains smileys sont clairs, d’autres demandent plus d’explication à cause de leur caractère ambigu. Selon le contexte où ils sont utilisés ils peuvent exprimer des sentiments différents.

Le smiley typographique qui tire la langue pourrait très bien exprimer un autre sentiment si on le transposait à l’époque de la Préhistoire, notamment à l’époque de “l’art” figuratif. La typographie n’existait pas à cette époque, certes, mais les hommes de la Préhistoire utilisaient entre autres des milliers de signes pour représenter le réel. Une question qui pourrait vous faire sourire : l’homme préhistorique utilisait-il des “smileys” comme les utilisateurs le font aujourd’hui dans Twitter ou Facebook ?

Yassine A.

Professionnel du SEO et du Webmarketing depuis plus de 10 ans. J'apporte PLUS de visibilité et PLUS de ventes aux entreprises, agences, startups et micro-entrepreneurs que j'accompagne. Certifié Google. Mes spécialités sont le référencement naturel (SEO) et la création de site E-commerce.