Logo Ya-graphic : Création de boutique en ligne et référencement Google
Nous sommes à votre service pour vous proposer le meilleur service de référencement Google et de création de site e-commerce. Depuis 2008 nous apportons satisfaction à nos clients, qu'ils soient de France ou d'ailleurs.
3 av Adrien Mazet, Rés La Carraire, bât c - n°36, Miramas, FR
(+33) 06.52.64.70.04
contact@ya-graphic.com
Suivez YA-GRAPHIC

Scroogled: L’aveu de faiblesse de Bing ?

Scroogled: L’aveu de faiblesse de Bing ?

Bing a lancé une nouvelle campagne de dénigrement à l’encontre de Google : Scroogled. Cette fois-ci c’est le service Google Shopping qui en prend pour son grade.

Scroogled: la campagne de dénigrement lancée par Bing

Dans le cadre de cette campagne anti-Google nommée « Scroogled » Bing a créé un mini-site : Scroogled.com. Il y définit le terme Scroogled comme une nouvelle pratique de Google qui consiste à vendre ses propres résultats de recherche – de Shopping – au meilleur enchérisseur. Bing associe le terme à des mots comme « embobiné », « embrouillé », « dupe » ou « trompé ».

Scroogled est un terme qui tient du sarcasme, du dénigrement. Ce néologisme anti-Google et pro-Bing est un mot valise qui fusionne le verbe anglais – familier – « to screw » qui veut dire « se faire avoir », et la marque « Google ».

Que cache cette attaque de Bing contre Google ? Faut-il y voir un simple aveu de faiblesse de la part de Bing à l’approche des fêtes de fin d’année ? Voici une série d’arguments qui permettent de croire que Scroogled n’est qu’un aveu de faiblesse du moteur de recherche de Microsoft :

  1. les utilisateurs continueront de payer Google pour vendre plus de produits, il n’y a pas de raison de croire qu’ils arrêteront d’utiliser le service de Google, les habitudes sont bien ancrées, cette campagne de moquerie ne va pas changer les habitudes du jour au lendemain, voire jamais ;
  2. Google AdWords fonctionne à merveille, Google Shopping est une variante de liens commerciaux, il n’y a donc pas de raison de croire que les utilisateurs n’utiliseront plus Google Shopping ;
  3. si Bing était plus puissant que Google, il ne verrait aucun intérêt à l’attaquer, c’est logique ;
  4. le dénigrement est une perte de temps, si les gens achètent des annonces chez Google, c’est parce que le moteur de recherche offre une meilleure visibilité, Bing devrait y travailler ;
  5. recommander l’utilisation de Bing ne suffit pas, il faut apporter une réelle visibilité et une meilleure pertinence des résultats de recherche ;
  6. les e-commerçants ne sont pas dupes, c’est ce que montre – en creux – cette campagne de dénigrement ;
  7. avec son partenaire Shopping.com Bing fait presque la même chose que Google, Search Engine Land montre même que contrairement à Google Bing ne précise pas qu’il s’agit d’annonces payantes dans ses résultats de recherche ;
  8. la campagne de dénigrement fait un buzz, de manière générale un buzz ne dure pas longtemps, les utilisateurs oublieront vite le message de Bing ;
  9. Bing ne voit que les défauts de son concurrent, un proverbe arabe dit : « Le dromadaire ne voit pas sa bosse » ;
  10. Bing fait – bêtement ( ?) – de la publicité pour Google Shopping, la publicité anti Google Shopping est diffusée à la télévision chez CNN, NBC et dans les journaux comme le New York Times, le Washington Post ou WSJ.

Il ne s’agit pas d’un billet pro-Google, il s’agit surtout de faire prendre conscience que Bing ne peut pas améliorer son moteur de recherche et ses autres services dans la critique de l’autre. Les utilisateurs et les professionnels du marketing en ligne ont besoin d’un vrai concurrent.

Et vous, que pensez-vous de la campagne de Bing ? Pensez-vous qu’un même scénario peut se produire en France entre deux marques ?

Yassine A.

Professionnel du SEO et du Webmarketing depuis plus de 10 ans. J'apporte PLUS de visibilité et PLUS de ventes aux entreprises, agences, startups et micro-entrepreneurs que j'accompagne. Certifié Google. Mes spécialités sont le référencement naturel (SEO) et la création de site E-commerce.