fbpx

La polémique : bonne pour la poubelle

La polémique : bonne pour la poubelle

Dessin : la polémique

La dernière polémique en date – plutôt un brin de polémique – qui a été disséminée dans la blogosphère référencement naturel comme un ver informatique est celle qui consiste à opposer le référencement naturel – SEO – au référencement social – SMO. Dans le domaine politique la polémique du ministre de l’Intérieur Claude Guéant sur les civilisations et la polémique du FN sur la viande halal sont des exemples flagrants.

La polémique n’apporte rien de bon

Du grec ancien polemikós – « relatif à la guerre » -, et de pólemos – « combat, guerre », le terme polémique tient de la dispute et de la querelle. C’est une lutte acharnée d’un moment. Le blogueur qui s’inscrit dans cette lutte défend son camp, il porte son drapeau et fonce droit vers sa cible, tête baissée, comme le bouc. Dans la dualité tort/raison chacun attaque et chacun se défend, au bout du compte le brouillard qui s’est installé est devenu plus grand. Autrement dit la polémique installe le trouble et la confusion dans notre pensée.

La polémique qui touche des sujets d’actualité permet de développer le trafic sur son blog, ça peut fonctionner, mais ça ne dure pas. La polémique exploitée à long terme décrédibilise le blogueur qui veut se montrer expert dans le domaine qu’il croit connaître. Son e-réputation est sévèrement balafrée, ruinée. Le responsable anti spam chez Google, Matt Cutts disait « la controverse attire l’attention, certes, mais elle peut également affecter la façon dont les gens vous perçoivent. Si vous appâtez les gens trop souvent, cela affectera votre réputation » *.

Un polémiste ne maîtrise pas son sujet, il le connaît partiellement, superficiellement, voire pas du tout, l’équilibre de la balance ne l’intéresse pas, il est sur la balance, et il penche toujours d’un côté ou de l’autre de cette balance. Rouge d’émotion, il est capable d’invectiver son interlocuteur. Ce qui devait être un débat d’idées constructives devient une dispute, les affrontements d’idées laissent place aux affrontements personnels.

Peu importe vers quelle idée le blogueur veut mener son lectorat, au lieu d’être une synthèse, une observation de la réalité, ses articles ne sont qu’une avalanche d’arguments vides. Le blogueur animé par la polémique ne connaît pas son sujet. En se prêtant systématiquement à la polémique le blogueur qui voulait acquérir la notoriété se fera roi pour un jour – voire jamais.

A retenir :

  • La polémique ne nous informe pas, au contraire elle brouille notre pensée.
  • La polémique pour créer du trafic sur son blog, ça peut fonctionner, mais ça ne dure pas.
  • La polémique ruine l’e-réputation du blogueur enclin à la polémique.
  • En polémique le sujet n’est pas maîtrisé, le sujet est contourné.

* Matt Cutts, dans son article SEO Advice: Getting Links, publié le 11 mars 2008.

Yassine A.

Expert visibilité Google (SEO, webmarketing) depuis plus de 10 ans. Certifié Google. Créateur de boutiques en ligne et responsable e-commerce. Basé en France métropolitaine.

Commentaire : 1

  • El-annuaire
    27 février 2012 10 h 57 min

    Bonjour Yassine 🙂 Merci pour ce petit un billet en faveur de la conciliation, de la réconciliation et de l’harmonie. Tu as bien raison : se disputer ça ne sert jamais à rien, et comme ça fait toujours mal aux oreilles de ceux qui sont autour, ils s’en vont 🙂 A+ 😉

Ce n'est pas possible de commenter pour le moment.