Logo Ya-graphic : Création de boutique en ligne et référencement Google
Nous sommes à votre service pour vous proposer le meilleur service de référencement Google et de création de site e-commerce. Depuis 2008 nous apportons satisfaction à nos clients, qu'ils soient de France ou d'ailleurs.
3 av Adrien Mazet, Rés La Carraire, bât c - n°36, Miramas, FR
(+33) 06.52.64.70.04
contact@ya-graphic.com
Suivez YA-GRAPHIC

François Hollande, Nicolas Sarkozy : qui pourrait être président en 2012 ? [Tendances Google]

François Hollande, Nicolas Sarkozy : qui pourrait être président en 2012 ? [Tendances Google]

Jeudi soir François Hollande, le candidat socialiste aux élections présidentielles de 2012 a été invité à l’émission Des paroles et des actes, sur France 2. Trois jours après, ce dimanche soir, le chef de l’État Nicolas Sarkozy effectue son grand oral télévisé depuis l’Elysée, entouré de journalistes de chaînes de télévision publiques TF1, France2, et de chaînes d’information BFMTV et i-Télé. Nicolas Sarkozy n’a pas annoncé sa candidature aux prochaines élections présidentielles.

Le public se demande probablement qui des deux pourrait être élu ou ré-élu à la présidence. Pour se donner une idée il y a des sondages, mais il y a aussi une étude particulière, celle des tendances des recherches sur Google. Seul bémol, cette recherche est sujette à plusieurs interprétations. Le doute persiste puisque personne ne peut préciser si l’acte de taper les noms des deux personnalités sur Google suscite la mé-fiance ou la con-fiance. Cela mène à une question : Existe-t-il une corrélation – positive ou négative – entre d’une part le niveau d’intérêt et d’autre part la méfiance et la confiance portée sur les « candidats » que les sondages et les médias affichent en favoris ? Existe-t-il une corrélation – positive ou négative – entre le niveau d’intérêt et le sentiment des internautes ?

Ce qui est sûr, c’est que les deux « candidats » sont dans une posture de dé-fiance. Entre François Hollande et Nicolas Sarkozy, lequel des deux est le plus recherché sur Google ? Lequel des deux suscite le plus d’intérêt pour les internautes français ? Comme annoncé précédemment nous pouvons avoir une idée par l’exploitation des données de Google, notamment les tendances des recherches de Google. Qui entre le candidat de gauche et le probable candidat de droite est le plus tapé sur Google ? François Hollande ou Nicolas Sarkozy ? Le candidat de gauche ou l’éventuel candidat de droite ?

Le graphique :

François Hollande contre Nicolas Sarkozy - Tendances des recherches Google

Google Tendances des Recherches : "François Hollande", "Nicolas Sarkozy"

Note : cette recherche a été lancée en France, sur la période des 90 derniers jours, dans la catégorie Élections présidentielles.

Les courbes du graphique peuvent-elles être plus explicites ? La courbe rouge représente le candidat socialiste. François Hollande est le candidat le plus recherché sur Google, en France, depuis la moitié du mois de janvier 2012. Autrement dit, sur Google les internautes ont beaucoup plus tapé la requête « françois hollande » que « nicolas sarkozy ». Les internautes sont beaucoup plus intéressés par le candidat de la gauche.

Tiens, par curiosité, est-ce que Marine Le Pen est suscite de l’intérêt pour les internautes ? Est-ce que les internautes tapent souvent la requête « marine le pen ». Aïe, aïe, aïe… Regardons le graphique ci-dessous, la courbe orange représente Marine Le Pen.

Tendances des recherches Google: Hollande, Sarkozy, Le Pen

Google Tendances des Recherches : "François Hollande", "Nicolas Sarkozy", "Marine Le Pen"

Le graphique montre que pendant les 90 derniers jours l’intérêt des internautes s’est porté surtout sur la leader frontiste. Mais depuis la mi-janvier François Hollande écrase la candidate populiste. L’intérêt des internautes pour Nicolas Sarkozy est progressif, mais moins dynamique.

Aura-t-on droit à un 21 avril (bis) ? Autrement dit François Hollande sera-t-il confronté à la fille de Jean-Marie Le Pen ? Il est encore trop tôt pour le dire. Tout peux arriver, l’avenir est entre les mains de personne, seuls les résultats des urnes parleront…

Les limites de ces statistiques

1. Exactitude / Estimation des statistiques.

Les statistiques de Google Tendances des recherches ne sont bien sûr que des estimations, il n’y a pas d’exactitudes. Néanmoins nous avons une idée des tendances des recherches, c’est ce qui nous intéresse.

2. Nombre de visiteurs uniques / Électeurs français.

En France, au mois de septembre 2011, Internet était utilisé par un peu plus de 42 millions de visiteurs uniques (comScore). L’étude a été basée sur des utilisateurs de plus de 15 ans, qu’ils soient à la maison ou au travail. Il faut savoir que 43,2 millions de Français sont inscrits sur les listes électorales en France en 2011 (INSEE). Est-ce que cela révèle que l’ensemble des électeurs français sont concernés par les tendances des recherches dans Google ? Bien que les parts de visite de Google en France dépassent les 90%, les canaux de recherche sont différents. Donc les 42 millions de visiteurs uniques ne sont pas les 43,2 millions de Français inscrits sur les listes électorales en France.

Visiteurs Uniques Internet en France - source: comScore

Source: comScore

3. Variation des requêtes / Exactitude des requêtes.

Les résultats auraient pu être différents si nous avions lancé la recherche « françois hollande » et « sarkozy », ou même « hollande » et « sarkozy », voire d’autres requêtes, nous aurions pu placer les guillemets ajouter les guillemets à la requête « françois hollande » – pour cibler la requête exacte -, mais vérifiez par vous-même les tendances ne changent pas.

Question :

Que pensez-vous de la relation entre le « niveau d’intérêt » et « le volume des recherches » sur Google ? Pensez-vous qu’un grand volume de recherche nous informe réellement sur le niveau d’intérêt des internautes ?

[hr]

Sources : comScore / INSEE

Yassine A.

Professionnel du SEO et du Webmarketing depuis plus de 10 ans. J'apporte PLUS de visibilité et PLUS de ventes aux entreprises, agences, startups et micro-entrepreneurs que j'accompagne. Certifié Google. Mes spécialités sont le référencement naturel (SEO) et la création de site E-commerce.

Commentaire : 1

  • Jonas
    9 février 2012 9 h 02 min

    Voilà une idée intéressante : faire des statistiques en fonction des volumes de recherche. Certes, comme c’est bien expliqué dans l’article, on ne peut pas savoir si les recherches correspondent à de la confiance ou à de la méfiance, mais ces chiffres ont le mérite de prouver un certain intérêt pour les candidats… Et peuvent par la même occasion démontrer un succès ou un échec d’une émission télévisée : pour moi, je le fait que le nombre de recherches explose littéralement pour le candidat socialiste suite à son intervention médiatisée prouve qu’il a au moins eu le mérite de susciter l’intérêt de l’opinion publique.

    Je trouve également intéressant de regarder le classement des termes de recherche liés à chacun des candidats :
    – pour Marine Le Pen : “lapix”, “lapix le pen” et “anne sophie le pen”
    – pour Nicolas Sarkozy : “carla bruni”, “carla bruni sarkozy” et “taille sarkozy”
    – pour François Hollande : “francois hollande”, “françois hollande 2012” et “programme hollande”
    Chacun en déduira ce qu’il veut mais je trouve amusant que seul François Hollande présente des recherches associées à son sujet et pas sur quelqu’un d’autre (comme la journaliste qui a mis en échec la candidate d’extrême-droite ou la femme du président-pas-encore-candidat-à-sa-succession-mais-quand-même-presque).

    Je pense que les médias devraient s’inspirer de ce genre de données qui ne peuvent certes rien prouver mais qui peuvent servir de base de réflexion sur l’intérêt global des internautes pour la politique…

Ce n'est pas possible de commenter pour le moment.