A propos de l'auteur

Yassine AISSAOUI

Consultant Web Marketing indépendant spécialisé dans le référencement (SEO), les liens sponsorisés Google AdWords, le community management et WordPress. J'accompagne les entreprises qui ont soif de visibilité dans Google Search et les Médias Sociaux, en France. Mon profil dans LinkedIn Yassine AÏSSAOUI.

Articles Associés

  • Bonjour,

    Si le seul argument permettant de parler de déclin est la mise en comparaison des chiffres avec Linkedin, Viadeo a donc toujours été en déclin… On peut difficilement comparer un réseau américain qui est entré en bourse avec un réseau social européen, mais surtout franco-français.

    • Dans les résultats de Google.fr votre profil LinkedIn est très mal positionné par rapport à celui de Viadeo. Si vous croyez vraiment à ce que vous dites, pourquoi votre profil LinkedIn ne prend pas la place de votre profil Viadeo ? Autrement dit, si vous considérez que Viadeo ne fait pas le poids devant LinkedIn vous devez mieux positionner votre profil LinkedIn qui gagne de plus en plus de membres en France.

      • Alex C

        Le nombre d’abonnés n’a rien à voir avec le ranking.

        • Pourquoi faites-vous le rapport entre le nombre d’abonnés et le ranking ???

  • Salut Yassine,

    Ton analyse est intéressante, mais ne crois-tu pas que Viadeo peut se « contenter » du marché français, voire européen pour vivre. En d’autres termes, en web, est-il indispensable d’être à l’international pour survivre ?
    La très bonne connaissance du tissu local peut être un atout face aux gros du web outre-atlantique.

    • LinkedIn gagne du temps à l’international mais aussi en France !!

  • Benamails

    Viadeo est présent en Europe mais aussi en Amérique du Nord (Canada) via son acquisition d’Unyk et ses 16 millions de membres.
    A part atteindre sa taille critique, Viadeo n’a jamais fait la moindre synergie en terme de service (gestion du carnet d’adresse entre autre)

  • Merci pour ce billet. Je ne reprends pas ici l’intégralité de mes arguments, voir mon dernier billet sur ce sujet :
    http://www.reputation.axiopole.info/2012/01/04/viadeo-rest-in-peace/

    Je trouve important ton introduction sur le « déclin ». Effectivement, depuis que Linkedin a décidé de se développer à l’international, certains réseaux locaux comme Viadeo sont sur le déclin. Pour éviter de disparaître, il y a plusieurs solutions. La plus difficile, c’est l’innovation ! Ensuite, on peut aussi changer de business comme l’a fait Loic Le Meur avec Seesmic. Enfin, on peut aussi revendre sa base utilisateurs a un service tiers. Ce fut le cas du service de carnet d’adresses Unyk qui a revendu sa base utilisateurs à … Viadeo… qui revendra peut-être la sienne un jour à… ? 😉

    « Les prévisions sont difficiles surtout en ce qui concerne l’avenir ! ». Mais, pour Viadeo, je trouve que la prévision devient de plus en plus facile chaque année…

  • Bonjour
    L’article est très pertinent, mais il faut quand même prendre en compte que Viadéo est un site payant, que les réseaux sociaux ne sont pas encore très utilisés, ils sont en « développement », surtout que pour le moment les entreprises ne se servent pas encore des réseaux sociaux, les réseaux n’ayant pas encore pénétrés ses marchés … Les entreprise qui pour le moment investissent sur Facebook le font parce que les médias en général ne jurent que par Facebook, en terme d’efficacité les résultat sont insignifiant, les résultats sont intéressant uniquement parce que Facebook revend toutes les informations censés être confidentiel, les utilisateurs adorent pour se faire « remarquer », « voir » (une forme de célébrité)s’inscrire sur les pages « Fan Club » avec le j’aime et automatiquement les Firmes captent le profil et les renseignements comportementales et affectifs du clients il suffit d’un peu de Marketing …
    L’enjeu pour tous les réseaux c’est de trouvé le bon modèle économique, d’être payant sur les abonnements et rentables, c’est d’ailleurs le principal problème de Facebook qui est gratuit est pas rentable en temps que « réseau social » … J’ai et je continu d’investir du temps et de l’énergie sur Viadéo, car c’est le seul qui vraiment permet de concrétiser du profit, il m’a consolidé mon référencement, première page de google sur « conseiller en entreprises » … Il est rare de voir dans les premières pages de google un profil Facebook. Je suis souvent en rage contre Viadéo concernant le service et divers autres points emmerdant, mais il remplit mieux sont rôle de réseaux et de base de données on consolide vraiment son réseau et on se fait de véritables relations business et amicales … Linkedin lui a un avantage sur viadéo il est américain et international et bénéficie d’une plus vaste population plus « moderne » et dynamique … Comparez leurs classements sur alexa.com et vous constaterez qu’un français, une entreprise Française à plus d’intérêt sur Viadéo, mais nous sommes en France et on est loin d’être doué et performant, je fait beaucoup plus de développement avec des étrangers qu’en France ou tout doit être gratuit, pas cher pas performant comme notre économie, exemple mon bouton « don » qui rapporte de l’argent grâce surtout au USA et le Quebec, pas en France (très peu) parler en d’ailleurs avec Loic Le Meur il en sait long sur le sujet et adore San Fransisco …
    Il faut attendre encore …

    Sinon j’ai vraiment apprécié votre article, il mérite d’être développé !!! Très cordialement, Pierre-André …

    • Attention, LinkedIn n’est pas qu’américain ! Pourquoi croyez-vous qu’il existe une version française -> http://fr.linkedin.com … ? Pour les Chinois ??
      Vous avez travaillé durement votre référencement social sur Viadeo, c’est très bien, maintenant il faut penser à l’avenir, le Web évolue plus vite que vous ne le pensez. Beaucoup d’artistes ont profité de MySpace, mais Facebook s’est imposé et il est sur le point d’atteindre le milliard de membres. Vous qui conseillez des entreprises, conseilleriez-vous un artiste de retourner sur MySpace ?
      Par ailleurs, qu’est-ce qui vous permet de dire que les résultats d’investissements sur Facebook sont insignifiants ? Des statistiques ? Des études à nous révéler ? Ou c’est juste votre propre expérience ?

  • lionel

    Bonjour,

    Ce billet est très intéressant. Je suis entièrement d’accord avec cette affirmation :

    « Toutes les heures que vous passez à fournir du contenu à Facebook, à Twitter, à Google+, à Viadeo, à LinkedIn ou à tout autre réseau social seront fort probablement perdues définitivement d’ici quelques années. »

    Mieux vaut passer un maximum de temps à travailler sur ses propres sites même si les réseaux sociaux peuvent être très utiles.

    amicalement

  • En tant que freelance, j’utilise Viadeo quotidiennement. Il reste un excellent moyen pour moi de développer mon réseau pro et ma clientèle. Il me permet également de me tenir au courant du marché et des évolutions de mon secteur.

    • Vous faites une belle description du service, mais ce n’est pas le propos de mon billet qui est une vision de l’évolution du réseau à court ou moyen terme.

  • pierre

    hello – en fait zon ka s’internationaliser ! et améliorer leur site surtout sur i-phone on peut mm pas déconnecter… bref, juste un pb informatique j’en suis certain bonne chance viadéo

  • Virginie

    Bonjour,

    Si le propos du billet ne concerne pas le service auquel on accède sur VIADEO, il n’en reste pas moins que le service en France et sûrement dans toute l’Europe tient une part importante dans l’avenir ou le déclin de n’importe quelle activité, web ou pas web. Ex : J’ai besoin de me faire connaître, j’ai besoin de savoir ce qu’il se passe, j’ai besoin de ceci ou de cela, c’est toujours associé à une condition et la condition est ce qu’on appelle le service.
    Je ne pense pas que VIADEO soit si en déclin que cela dans la mesure où précisément il répond à besoin et apporte un service.
    Il me semble qu’il y a de la place pour VIADEO en tant que réseau pro de proximité et de la place pour LINKEDIN en tant que réseau pro international. Il me semble que les deux peuvent encore largement se développer, parce qu’il y a un vrai besoin encore et de vraies attentes encore aussi et que pour le moment ces 2 réseaux y répondent, sans que l’on puisse les comparer à FACEBOOK qui est un réseau fourre-tout.
    Quand aux comparaisons de progression, elles ne sont valables qu’à partir du moment où l’on compare ce qui peut l’être réellement, à partir d’un point de départ qui est sur la même base. Sinon on fait dire n’importe quoi aux comparaisons et en clair que ce qui nous arrange, sans que ce soit nécessairement juste. J’ai tendance à appeler ça des prédictions de perlimpinpin !
    En tout cas, bon réseautage quand même à tous, parce qu’il y a réellement beaucoup à faire grâce aux réseaux.

  • Laurent

    Viadeo n’a qu’à cesser de prendre ses « clients » pour des XXXXXXXX. La moindre action est DEVENUE payante.
    De plus, j’ai été victime d’un renouvellement intempestif de mon abonnement(coupé durant 2 mois, puis Hop, magie, de nouveau abonné et débité), pour lequel j’ai réussi à obtenir gain de cause après avoir sortie les textes de loi (seul moment ou ils ont réagi).

    Aujourd’hui, j’utilise principalement LinkedIn.

  • Je trouve que Viadéo joue bien son rôle en France.

    Beaucoup de recruteurs lisent les profils et peuvent vous contacter directement.

    Pour ce qui est de la mort de ce réseau social à court ou moyen terme, cela va dépendre de la manière dont Viadéo va gagner son « argent ».
    Pour ma part, j’accentuerai le côté publicité ciblée mais non obligatoire je clique pour oui ou je ne clique pas sur l’encart (encarts publicitaires pour les offres d’emploi, interviews Viadéo, visites des entreprises, reportages sur les métiers, reportages sur des réussites grâce au réseau Viadéo…).
    Viadéo devra entretenir des partenariats avec les entreprises et les réseaux sociaux puissants et préserver son côté « à la Française ».

    Bonne continuation à Viadéo !

    • Qu’appelez-vous un côté « à la française » ? C’est plutôt curieux.

Tous droits réservés. 2008-2016 - Ya-graphic.com - France

Abonnez-vous !