Logo Ya-graphic : Création de boutique en ligne et référencement Google
Nous sommes à votre service pour vous proposer le meilleur service de référencement Google et de création de site e-commerce. Depuis 2008 nous apportons satisfaction à nos clients, qu'ils soient de France ou d'ailleurs.
3 av Adrien Mazet, Rés La Carraire, bât c - n°36, Miramas, FR
(+33) 06.52.64.70.04
contact@ya-graphic.com
Suivez YA-GRAPHIC

Macron président : c’est le moment de se lancer dans le travail indépendant

Discours d'Emmanuel Macron à la porte de Versailles

Macron président : c’est le moment de se lancer dans le travail indépendant

Est-ce une bonne idée de se lancer dans l’aventure du travail indépendant en 2017 ? Cette année un nouveau président va être élu et je me suis intéressé aux mesures proposées par Emmanuel Macron pour développer, favoriser, faciliter le travail indépendant. J’en connais quelques unes et j’ai voulu les rassembler dans cet article.

[quote]Cet article n’est aucunement un soutien à la candidature de Macron. Ce dernier a certes plus de chances que les autres candidats de devenir le prochain président et c’est pour cette raison que j’en parle. D’ailleurs, l’article uniquement se focalise sur le thème du travail indépendant.[/quote]

Selon Bercy “le mouvement de salarisation de la société s’est arrêté depuis le début des années 2000” et “le statut d’auto-entrepreneur a connu un grand succès. Il y a donc un grand besoin du côté des indépendants. Si Emmanuel Macron, candidat à la présidentielle de 2017, est élu président – grand favori d’après les sondages -, voici les nouveaux avantages qu’il prévoit d’apporter aux créateurs d’entreprises individuelles.

J’ai cité 6 mesures – ou idées – que Macron envisage de mettre en place pour favoriser le travail indépendant. Si vous avez remarqué un oubli, parlez-en dans les commentaires.

1. Le droit de choisir sa propre vie

“Quand on est jeune, ou moins jeune, quand on a connu la précarité économique et sociale, quand le quotidien est une galère, on demande d’avoir le droit d’accéder à des opportunités, d’avoir le droit de prendre des risques, de choisir sa propre vie. Ça sert à ça la micro-entreprise, c’est pour ça que c’est économiquement essentiel, moralement et politiquement essentiel.”

Source : Le JDD

2. Choisir son régime social

“Les indépendants doivent pouvoir choisir un régime social qui ne les rend pas dépendants. Je supprimerai le RSI.”

Source : page Facebook d’Emmanuel Macron

“Nous supprimerons la caisse qui gère le RSI. Le RSI sera désormais adossé au régime général de la sécurité sociale, pour que les indépendants bénéficient de la même qualité de service que tous les salariés. Nous résoudrons les problèmes de gestion et de délais liés à la caisse actuelle, tout en préservant les exonérations et les réductions de cotisations dont bénéficient les indépendants. Un résultat : l’énergie de nos indépendants sera entièrement consacrée à développer leur affaire, et plus à lutter contre le système !”

Source : En Marche

3. Le droit au chômage pour les travailleurs indépendants

Emmanuel Macron veut “donner des droits nouveaux et rentrer dans une logique beaucoup plus transparente, qui ne sera plus pensée en fonction de la durée et du montant des cotisations, mais qui protégera des aléas de la vie professionnelle ceux qui ne sont pas couverts. En particulier ceux qui sont au régime de la micro-entreprise ou les indépendants.”

Source : Les décodeurs (Le Monde).

“Parce que dans ce monde qui se transforme, je vous le dis en toute honnêteté, le chômage ne peut plus être un risque contre lequel chacun se couvre à titre individuel. Cela ne peut plus être une assurance que chacun finance. Le chômage doit être une forme de solidarité universelle qui permettra de couvrir les Françaises et les Français dans tous les secteurs, qu’ils soient salariés, qu’ils soient indépendants et entrepreneurs. Je veux que chacune et chacun soit protégé de la même façon. C’est pour ça que je veux faire du chômage une vraie assurance universelle, une vraie solidarité nouvelle qui reconnaisse la dignité de la personne elle-même et qui ne couvre pas chacune et chacun simplement en fonction de ses cotisations.

Concrètement, cela veut dire quoi? Cela veut dire que chacune et chacun ne paiera plus son chômage, comme vous l’avez compris. C’est ce que j’expliquais tout à l’heure. Cela veut dire concrètement que chacune et chacun, quel que soit son statut, aura ce chômage et que nous sortirons de cette injustice où l’auto-entrepreneur, l’indépendant, l’artisan, l’entrepreneur n’a pas aujourd’hui ce chômage.”

Source : En Marche 

Je n’ai qu’une chose à dire, c’est que l’avenir des indépendants s’annonce bien et qu’il ne faut pas rater le coche. Créez votre entreprise individuelle dès aujourd’hui pour être plus libre : profiter plus de votre vie de famille, ne plus dépendre d’un patron, travailler dans un domaine qu’on aime.

[scrolling_box display=’tag’ tag=’3553′]

Yassine A.

Professionnel du SEO et du Webmarketing depuis plus de 10 ans. J'apporte PLUS de visibilité et PLUS de ventes aux entreprises, agences, startups et micro-entrepreneurs que j'accompagne. Certifié Google. Mes spécialités sont le référencement naturel (SEO) et la création de site E-commerce.

Commentaires : 4

  • Le Maltais
    27 février 2017 17 h 58 min

    C’est cela, oui. Et en arriver à travailler la nuit et les week-end pour 3x rien et être corvéable à merci de peur de perdre un gros client tellement la concurrence sera rude. Comme dans beaucoup de domaine, les gens voient les avantages, mais ne pensent pas à ce que cela entraîne à long terme (demandez aux chauffeurs uber ce qu’ils en pensent).

    • Ya-graphic.com
      27 février 2017 19 h 10 min

      Voilà un propos caricatural et réducteur.

      1) D’abord le travail indépendant ne peut pas être réduit à l’ubérisation. Mais comme c’est un sujet que je ne trouve pas inintéressant, je vais donner un peu de mon temps pour vous répondre.

      2) Puisque vous me parlez de l’ubérisation, je vous dirais que ces chauffeurs se créent malgré tout une expérience professionnelle. On peut considérer ça comme une étape dans un parcours professionnel. Le petit chauffeur peut devenir taxi.

      3) Et pour revenir au sujet de mon article, je dirais que le chauffeur d’Uber peut se créer un bon business avec un blog spécialisé dans le tourisme local. A lui d’imaginer comment il pourrait profiter de cette opportunité. Un business avec un blog ça se lance en 24H (avec ma méthode).

      • Le Maltais
        27 février 2017 21 h 56 min

        Désolé, je n’avais pas remarqué que vous vendiez une “méthode”, sinon, je n’aurais pas pris la peine de répondre. Mais oui, je confirme, la fait d’avoir énormément d’indépendants ne fera que faire diminuer les coûts et les réduire en “esclavage” un peu plus tous les jours. Je le constate déjà actuellement dans mon travail dans lequel je fais très régulièrement appel à des sous traitants qui proposent des tarifs de plus en plus bas, sans que j’ai à le demander

        • Ya-graphic.com
          27 février 2017 22 h 39 min

          Votre vision du statut d’indépendant est très partielle. Il y a des inégalités parmi les travailleurs indépendants (en termes de précarité et de niveau de vie). La précarité touche aussi les salariés les moins qualifiés (en CDD et intérim). (source: http://www.inegalites.fr/spip.php?id_article=957&page=article)

          Parlez donc de précarité plutôt que d’esclavage ! “L’esclavage est la condition d’un individu privé de sa liberté, qui devient la propriété, exploitable et négociable comme un bien matériel, d’une autre personne.” (Définition de Wikipédia)

Réagissez !