Logo Ya-graphic : Création de boutique en ligne et référencement Google
Nous sommes à votre service pour vous proposer le meilleur service de référencement Google et de création de site e-commerce. Depuis 2008 nous apportons satisfaction à nos clients, qu'ils soient de France ou d'ailleurs.
3 av Adrien Mazet, Rés La Carraire, bât c - n°36, Miramas, FR
(+33) 06.52.64.70.04
contact@ya-graphic.com
Suivez YA-GRAPHIC

Ces blogueurs qui brandissent l’échec pour vous faire peur

Echouer c’est avoir la possibilité de recommencer de manière plus intelligente. Henry Ford

Ces blogueurs qui brandissent l’échec pour vous faire peur

Ce week-end un article publié dans un blog webmarketing a attiré mon attention grâce à son titre accrocheur. Deux expressions et un mot composent l’article : “erreurs répandues”, “blog d’entreprise” et “échec”. Un blog d’entreprise qui ferait une quantité d’erreurs répandues serait inévitablement voué à l’échec. Le “raisonnement” de cet auteur m’a fait bondir de mon beau fauteuil. Et oui, je n’ai pas une chaise dactylo devant mon PC mais un fauteuil cabriolet super confortable.

J’allais commenter l’article. Plus je rédigeais le commentaire, plus je me rendais compte qu’il prenait de l’ampleur en termes de densité et d’idées. C’est pourquoi j’ai préféré publier le contenu ici. Je répondrai peut-être plus tard dans le blog en question, mais peu importe. Par souci d’universalité mon article ne désigne aucun site spécifique. Il faut comprendre que cet article que vous lisez n’est pas une réponse à un auteur de blog mais une réaction à l’égard de tous ceux qui brandissent l’échec pour faire peur et ainsi influencer votre comportement, notamment pour promouvoir un service, un produit, une politique, etc.

[quote font=”helvetica” font_size=”22″ arrow=”yes” align=”right”]En aucun cas l’échec devrait être un frein ou une impasse.[/quote] Je blogue depuis 10 ans. J’ai optimisé plusieurs blogs d’entreprise pour le référencement et j’ai beaucoup écrit sur le sujet dans mon site Ya-graphic.com. En l’espace de 10 ans je ne peux pas dire que je n’ai jamais fait d’erreur. Ce serait vous mentir. C’est en bloguant qu’on devient blogueur. Et bloguer c’est faire inévitablement des erreurs, mais en aucun cas l’échec devrait être un frein ou une impasse.

La peur pour promouvoir leurs services

Il faut distinguer la peur que des blogueurs veulent vous transmettre – une peur non naturelle – et la sensibilisation.

Quand un blogueur/webmarketer/référenceur/commercial vous dit que votre site e-commerce échouera si vous ne lui créez pas un blog, il veut vous vendre un service qui ne garantira pas forcément le succès escompté. Un blog peut faire plus de mal à un site e-commerce quand il est mal géré, par exemple.

Quand on vous dit que des failles de sécurité dans votre site WordPress peuvent vous faire perdre des données sensibles, on fait de la sensibilisation. Un service de sécurité vous est proposé à titre préventif.

Alors que la peur est utilisée pour vous manipuler et servir les intérêts d’une organisation, la sensibilisation vous fait comprendre que votre situation peut se dégrader si vous ne réagissez pas. Dans le premier cas quelqu’un agite vos émotions – l’irrationnel -, dans le second cas on fait appel à votre raisonnement – le rationnel.

N’ayez pas peur d’échouer !

[quote font=”helvetica” font_size=”22″ arrow=”yes” align=”right”]Échouer c’est avoir la possibilité de recommencer de manière plus intelligente. Henry Ford[/quote]D’entrée, je dirais que vous ne devez pas avoir peur de l’échec. Sans échec vous n’apprendrez pas de vos erreurs et vous ne progresserez pas. Je ne manquerai pas de vous citer Henry Ford selon lequel “échouer c’est avoir la possibilité de recommencer de manière plus intelligente”. Pour Jean-Claude Killy, champion de ski, “pour gagner, il faut risquer de perdre”. Dans une compétition il y a toujours cette possibilité de perdre, et si on perd, on devra recommencer en apprenant de ses erreurs. Les exemples dans la vie de tous les jours ne manquent pas, cela vaut dans tous les domaines : politique, sport, études, concours, entrepreneuriat, etc.

Brandir l’échec pour faire peur, je crois que ce n’est pas la bonne idée parce que l’échec fait partie de la réussite – pour celui qui veut progresser. Bien sûr les défaitistes, les pessimistes, n’ont pas leur place dans une entreprise qui veut progresser et être compétitive.

L’objectif d’un blog d’entreprise

L’auteur de l’article cite une liste d’erreurs répandues :

  • l’absence d’accroche dans le titre des articles
  • l’absence de régularité dans la fréquence de publication
  • l’abus d’auto-promotion
  • etc.

Si vous faites ces erreurs, avec un peu de bonne volonté vous pouvez les corriger. A vrai dire je ne crois pas qu’un blog d’entreprise fasse la totalité des erreurs qu’il cite. Même si votre blog ne faisait aucune de ces erreurs, il pourrait souffrir d’un certain handicap : l’absence d’objectif et de stratégie.

Sans objectif ni stratégie on peut difficilement penser à un échec de votre blog d’entreprise. Vous pouvez publier de bons articles en comparaison à vos concurrents, mais si vous n’avez pas fixé d’objectifs ni de stratégie, ils n’auront aucune utilité. Demandez-vous pourquoi vous les publiez ces articles. Pourquoi vous avez décidé de créer un blog ? Qui vous a conseillé de le faire et pourquoi ?

A quoi donc peut servir un blog d’entreprise ? On peut citer quelques exemples :

  • Chiffre d’affaires : réalisation d’un achat ou d’une pré-commande.
  • Acquisition : inscription, création de compte, nombre de vues.
  • Requête : prise de contact par chat, demande à être rappelé, etc.
  • Interaction : visionnage d’un fichier multimédia (vidéos, photos), abonnement à une newsletter, etc.

Ces objectifs – de conversion – je ne les ai pas inventés. Les utilisateurs de Google Analytics savent de quoi je parle.

Quand ils brandissent la menace de l’échec sans indiquer l’objectif du blog, ils créent de l’angoisse et de la peur. Or, la peur de mal faire peut être un frein à l’innovation.

Toutes les erreurs ne mènent pas à l’échec

Il est bien évident qu’un blog d’entreprise qui accumule les erreurs ne court pas forcément vers l’échec. Je prends l’exemple des titres non accrocheurs. Un blog est constitué d’articles qui apparaissent de manière antéchronologique en page d’accueil. Ils n’ont pas forcément de rapport entre eux. Si un article est bidon, le suivant peut-être meilleur et inversement. Autrement dit on ne juge pas un blog selon la qualité d’un article ou d’un groupe d’articles, on le juge selon la totalité des articles par rapport à l’objectif visé.

Un blog sans titres accrocheurs peut réussi !

Un article au titre accrocheur peut être bidon, et quand c’est une récurrence, ça peut créer des conséquences négatives sur l’objectif à atteindre.

Un blog avec uniquement des titres accrocheurs, c’est suspicieux. Les visiteurs finissent pas ne plus être dupes. Ils en ont assez de ce blog manipulateur.

Bref, une erreur tournée en avantage, ça peut nuire les objectifs du blog d’entreprise.

L’absence de régularité dans la fréquence de publication

Est-ce que ça constitue vraiment un échec si le blog d’entreprise ne publie pas régulièrement des articles ? Je crois que cette question en soulève une autre : faut-il publier régulièrement des articles au risque de publier du contenu bidon ?

Si vous publiez une grande quantité d’articles :

  • les visiteurs finiront pas ne lire que vos titres,
  • vous ne leur laisserez pas le temps de lire vos articles – eux aussi ils ont une vie,
  • vous augmenterez peut-être le taux de nouveaux visiteurs mais vous ferez moins de lecteurs fidèles.

Si votre blog d’entreprise est multi-auteur, ce qui implique une forte fréquence de publication, vous devrez appuyer la balance du côté de la qualité – des articles.

Si votre blog publie un seul article par mois, donc à vitesse de tortue, vous devrez créer un contenu hyper travaillé en fonction de votre objectif : sujet choisi, mots clés utilisés, argumentaire et call-to-action travaillé, etc.

Il faudra bien que je décolle de mon trône même si je l’aime bien, c’est pourquoi je terminerais cet article par une question : avez-vous déjà été confronté à l’échec dans la gestion d’un blog d’entreprise ? Comment avez-vous géré la situation ?

Yassine A.

Professionnel du SEO et du Webmarketing depuis plus de 10 ans. J'apporte PLUS de visibilité et PLUS de ventes aux entreprises, agences, startups et micro-entrepreneurs que j'accompagne. Certifié Google. Mes spécialités sont le référencement naturel (SEO) et la création de site E-commerce.