A propos de l'auteur

Yassine AISSAOUI

Consultant SEO et Webmarketing indépendant. Certifié Google. Mes spécialités : le référencement (SEO), les liens sponsorisés Google AdWords, le community management, WordPress, l'e-mailing. Depuis 2008 j'accompagne des entreprises, agences, startups, auto-entrepreneurs. Mon profil dans LinkedIn Yassine AÏSSAOUI.

  • Le Maltais

    C’est cela, oui. Et en arriver à travailler la nuit et les week-end pour 3x rien et être corvéable à merci de peur de perdre un gros client tellement la concurrence sera rude. Comme dans beaucoup de domaine, les gens voient les avantages, mais ne pensent pas à ce que cela entraîne à long terme (demandez aux chauffeurs uber ce qu’ils en pensent).

    • Voilà un propos caricatural et réducteur.

      1) D’abord le travail indépendant ne peut pas être réduit à l’ubérisation. Mais comme c’est un sujet que je ne trouve pas inintéressant, je vais donner un peu de mon temps pour vous répondre.

      2) Puisque vous me parlez de l’ubérisation, je vous dirais que ces chauffeurs se créent malgré tout une expérience professionnelle. On peut considérer ça comme une étape dans un parcours professionnel. Le petit chauffeur peut devenir taxi.

      3) Et pour revenir au sujet de mon article, je dirais que le chauffeur d’Uber peut se créer un bon business avec un blog spécialisé dans le tourisme local. A lui d’imaginer comment il pourrait profiter de cette opportunité. Un business avec un blog ça se lance en 24H (avec ma méthode).

      • Le Maltais

        Désolé, je n’avais pas remarqué que vous vendiez une “méthode”, sinon, je n’aurais pas pris la peine de répondre. Mais oui, je confirme, la fait d’avoir énormément d’indépendants ne fera que faire diminuer les coûts et les réduire en “esclavage” un peu plus tous les jours. Je le constate déjà actuellement dans mon travail dans lequel je fais très régulièrement appel à des sous traitants qui proposent des tarifs de plus en plus bas, sans que j’ai à le demander

        • Votre vision du statut d’indépendant est très partielle. Il y a des inégalités parmi les travailleurs indépendants (en termes de précarité et de niveau de vie). La précarité touche aussi les salariés les moins qualifiés (en CDD et intérim). (source: http://www.inegalites.fr/spip.php?id_article=957&page=article)

          Parlez donc de précarité plutôt que d’esclavage ! “L’esclavage est la condition d’un individu privé de sa liberté, qui devient la propriété, exploitable et négociable comme un bien matériel, d’une autre personne.” (Définition de Wikipédia)

Tous droits réservés. 2008-2017 - Ya-graphic.com - France