Le buzz est-il un bon ami ou un faux ami ? Examiné par le . Le buzz. Qu'est-ce que le buzz ? Est-il un bon ami ? Un faux ami ? J'avais posé la question sur Twitter et Pierre Mourotte, consultant web abonné à mon compte T Le buzz. Qu'est-ce que le buzz ? Est-il un bon ami ? Un faux ami ? J'avais posé la question sur Twitter et Pierre Mourotte, consultant web abonné à mon compte T Rating:
Vous êtes ici:Accueil » Social Media » Le buzz est-il un bon ami ou un faux ami ?

Le buzz est-il un bon ami ou un faux ami ?

Le buzz. Qu’est-ce que le buzz ? Est-il un bon ami ? Un faux ami ? J’avais posé la question sur Twitter et Pierre Mourotte, consultant web abonné à mon compte Twitter, avait répondu que le buzz pouvait être les deux, un bon et un faux ami. Je lui ai proposé de développer son propos sous forme d’article de blog. Il a accepté.

Pierre Mourotte est l’auteur de l’article que vous allez lire. Je lui remercie d’avoir accepté mon invitation et de nous proposer sa vision du buzz.

Réveil qui sonne.Bonjour !

Lorsque Yassine m’a proposé (merci à lui de l’invitation) d’écrire sur le sujet, j’ai essayé de chercher ce qu’il entendait par « buzz ». Je me suis alors rendu compte que plusieurs sens pouvaient être donnés à ce mot.

Le buzz est basiquement « ce qui fait du bruit » et « faire le buzz » est une expression aujourd’hui largement employée signifiant « être sur le devant de la scène suite à un évènement médiatique largement rediffusé pour telle ou telle raison ».

Un « buzz » est aussi intrinsèquement éphémère, il ne dure pas. On ne retombe pas forcément dans l’oubli mais il faut relancer un évènement pour que l’on parle à nouveau de soi…

Le buzz peut se faire partout mais un buzz réussi, avec une grosse audience est un buzz forcément multi-support, sur le web, dans la presse papier, à la télé… Tous les supports médiatiques sont mis à contribution…

Pour autant, le buzz commence bien souvent par le web qui possède une telle puissance de « bouche à oreille » qu’il est le support le plus propice au buzz. Dans ce cadre, un gros buzz signifie une forte hausse du trafic et une grosse visibilité, ce qui, a priori, est positif. Mais est-ce pour autant bénéfique à tous les coups ?

Naturellement, tout le monde va rechercher ce buzz. Rappelons, avant d’aller plus loin, que le buzz est une affaire de marketing/communication et non de référencement. Le référencement dit naturel est un travail de longue haleine sur le long terme qui est censé donner des fruits tout le temps et en courbe croissante mais régulière. Alors que le buzz est plus à voir comme un orage d’été : puissant et diluvien mais court sans trop de conséquences, le beau temps revient vite…

Un buzz est de fait une terrible arme… à double tranchant ! Un buzz, ce sont des gens qui parlent de vous, ils ne font pas que rediffuser l’information de manière neutre, nous ne sommes pas des robots ! Et ajoutant régulièrement des commentaires, l’évènement en question pourra « vivre seul » et se détacher de son port d’attache. C’est pourquoi un buzz peut devenir totalement incontrôlable.

La notoriété peut s’acquérir de deux manières :

  • par des moyens lents mais sûrs comme le référencement naturel
  • par des moyens immédiats (ou presque) mais instables et potentiellement dangereux

Pourquoi un buzz peut-il être un danger ?

Ces commentaires peuvent être problématiques : par principe, on ne peut pas contrôler tous les médias et lancer un buzz contient forcément une « dose » de risque…

Ce risque, c’est qu’on parle « mal » d’une « marque ». Il ne s’agit pas forcément d’être injurieux mais simplement dire des choses qui ne sont pas compatibles avec l’image que l’entreprise veut faire passer.

Tout simplement, ce que l’entreprise ne veut pas voir…

Prévoir un buzz ?

Lorsque vous souhaitez « faire le buzz », il faut donc penser le pour et le contre et

  • Accepter cette dose de risque
  • Essayer de toujours le maîtriser au mieux

Comment faire pour cela ? Les services d’un community manager vous seront alors particulièrement utiles pour gérer au mieux le relationnel B2C « Business to Consumer ». Il pourra surveiller ce qui est dit de vous et tenter de désamorcer la crise, si elle se présente évidemment…

Bonne journée !

CWM Consulting, un consultant web à votre service ! (réseaux sociaux, rédaction web, formations…). Retrouvez-moi sur Twitter : @cwmconsulting !

A propos de l'auteur

Consultant SEO, Social Media et Content Strategist

Consultant SEO + Social Media + Content Strategist situé dans le sud de la France. J'optimise le référencement des sites Web, je conseille les entreprises sur leur stratégie de communication digitale.

Nombre d'entrées : 1446
  • http://www.touko.fr Elodie

    Bonjour,

    j’avais vu la question sur twitter mais pas suivi les réponses…
    C’est une très bonne idée d’avoir développé (ou fait développer) le thème dans un article de blog ( de plus de 140 caractères :p )

    Pour revenir au buzz, le provoquer est vraiment une histoire de marketing et le surveiller/gérer de community manager.

    J’ai l’impression que même un « mauvais » buzz peut être bénéfique à plus long terme (s’il est bien géré). Mais en fait j’aurais aimé avoir des exemples étayant cette intuition.

    Merci en tout cas pour cet article.

  • http://marimba.fr Marimba

    Le mot « buzz » ne souffre t-il pas d’une connotation un peu trop sulfureuse ? Dans la pensée collective, le buzz c’est un peu comme un article de tabloïd : tape à l’oeil, mais sans grand intérêt. Lancer un concours insolite, faire intervenir une personnalité pour une cause juste, est-ce faire le buzz ?
    L’article est clair est bien pensé mais ne m’ôte pas l’idée que le buzz est un « mot-valise » qui veut dire tout et n’importe quoi.

  • http://www.webentertainer.fr Philippe

    Bien sûr que le buzz est dangereux car il n’y a aucune certitude sur le résultat d’un buzz : vat-t-il prendre, comment va-t-il tourner, etc ????

    Toutefois, je ne vois pas comment un buzz pourrait être un faux ami dans la mesure ou c’est un moyen et pas une fin.

    Un buzz est un non sens en soi, s’il n’y aucun aspect stratégique derrière. Ce n’est qu’un élément tactique qui peut donner notoriété et/ou visibilité. Mais il doit servir à retenir l’attention de prospects pour les engager dans un tunnel de conversion d’objectifs, qui lui est un but en soi.

    Dès lors, je ne vois pas comment le buzz pourrait être négatif.

  • http://cwm-consulting.over-blog.com/ CWM Consulting

    Bonjour,

    Merci à Ya-graphic de cette invitation.

    A la suite de cet article, j’ai rédigé une « suite » sur mon blog : http://cwm-consulting.over-blog.com/article-communication-et-marketing-comment-maitriser-un-buzz-76555419.html

    N’hésitez pas !

    @Marimba : il est vrai que la sémantique de ce mot est un peu ambiguë…

Tous droits réservés. 2008-2014 - Ya-graphic.com - France

Lettre d'information

Abonnez-vous !

Abonnez-vous pour suivre les conseils, critiques et astuces dans le monde du SEO et du Social Media. Renseignez votre adresse e-mail ci-dessous !