A propos de l'auteur

Yassine AISSAOUI

Consultant Web Marketing indépendant spécialisé dans le référencement (SEO), les liens sponsorisés Google AdWords, le community management et WordPress. J'accompagne les entreprises qui ont soif de visibilité dans Google Search et les Médias Sociaux, en France. Mon profil dans LinkedIn Yassine AÏSSAOUI.

Articles Associés

  • Merci pour le lien. Ton article est très intéressant. Je crois, comme toi je pense, que le lot des « référenceurs » est aussi d’éduquer et de faire comprendre aux clients comment toute la sauce prends ensemble. Pas de sauce, pas de ragout. Pas de réels contenus, peu de résultats. Il faut avoir une bonne dose de passion, de patience, et de fascination pour nos amis les moteurs de recherche, afin de la transmettre. Chose que tu fais avec beaucoup de talent et de passion, ça se lit 😉

  • Bonjour,

    Entièrement d’accord!
    Un site sans contenu est une coquille vide…

  • Le contenu est ROI… et source de retour sur investissement ;-)) Cependant, au-delà du fait d’avoir un contenu réellement pertinent, je dirais plus que les 3 critères essentiels pour positionner un site dans les pages de résultats sont les liens,le contenu et la technique cf. pour illustration Comment devenir visible dans Google ?.

  • Aurél

    J’adhère également, les conseils sont bons… mais il faut aussi adapter et bien que certains critères soient universels, il n’empeche que d’autre sont spécifiques à un site éditorial… Est-ce qu’une boutique e-commerce a pour vocation de publier du contenu chaque jour ? je ne suis pas certain… et du coup le contenu supra intéressant inédit se repose pour beaucoup sur les produits… et si comme une grande majorité de boutiques, vous n’avez qu’un ou 2 produits « originaux » ou innovants… doit-on pour cela rester sur le bord de la route?

    • Merci pour ton commentaire Aurél. Je donne des conseils à l’utilisateur lambda qui veux créer un trafic intéressant pour son site, je n’oblige personne à me suivre. Il y a des techniques pour créer et publier des techniques chaque jour dans le respect des consignes de Google. Il n’y a jamais de problèmes, mais uniquement des solutions.

      • Aurél

        Aucun souci, il n’y avait pas ambiguité sur la qualité des conseils pour tout un chacun. Mais c’est vrai que les conseils sont souvent orientés trop blog/ site avec du contenu éditorial ou qu’il ne sont pas toujours appropriés pour tous les sites. Mais cela ne remet pas en cause la pertinence des conseils 😉
        et je serais très heureux d’y lire également des conseils pour des sites d’autres catégories comme les boutiques en ligne ou les sites e-commerce 😉

        • Je pense qu’une personne qui ne sait pas écrire doit se remettre en question. Pourquoi fait-elle ce métier ? Ce métier lui convient-il ?

          Un propriétaire de site e-commerce doit choisir une personne qui sache écrire. Dans le référencement on demande souvent des compétences journalistiques. Bon il y en a qui s’en tirent bien… je parle de certains responsables de référencement qui font travailler leurs subalternes qui eux sont plus doués dans l’écriture Web. La place de ce responsable vaut-elle mieux qu’un manager de Quick ?

    • Vous vous dites, je ne suis pas un site de contenus, je suis un site marchand, je vends les produits x, y, z… Il est temps de regarder cela sous un autre angle. Vous êtes un éditeur de contenus. Et si vous ne l’êtes pas vous devez le devenir. Prenons l’exemple du site qui représente l’archétype du type marchand à succès: Amazon.com

      Ce site qui était initialement un simple site d’e-commerce et qui vendait essentiellement des livres est devenu un « mastodonte » de contenus. Pour chaque produit disponible sur Amazon, vous trouverez, en plus de la description, des commentaires d’internautes, des avis publiés par des critiques ou des revues de presse, etc. Les auteurs de livres sont invités à avoir leur propre blogue, il y a des forums de discussions, même des vidéos. Le ecommerce ce n’est plus simplement, le plus bas prix, ou bien votre politique de livraison, c’est de publier de l’information de qualité de façon à convaincre et rassurer vos consommateurs. Les contenus sur Amazon ne sont pas nécéssairement les moins chers, le site n’est pas nécéssairement le + beau, mais Amazon à gagné la guerre des détaillants web à cause de la qualité de ses contenus. Les produits sont les mêmes partout… Évidemment cette approche n’en est pas une uniquement technique, et je ne parle pas juste de référencement. La question est: comment allez vous faire pour vous démarquer alors que les produits sont les mêmes partout. Vous devez devenir un fournisseur de contenus de qualité autour des produits que vous vendez, et vous gagnerez non seulement la guerre des moteurs de recherche, mais ultimement vous obtiendrez du succès avec votre boutique en ligne.

      C’est exactement la même chose qui se passe avec les médias sociaux. La création d’une page Facebook, ou d’un compte Twitter n’a pas comme objectif premier de vendre vos produits, mais de vous positionner comme un fournisseur éclairé de contenus et d’informations. Cela vous apportera un lien de confiance direct avec vos consommateurs, chose qui n’est pas possible avec un site statique.

      • Merci pour ton excellente intervention Louis. Il ne faut pas trop en dire pour inciter les gens à la réflexion. Ils doivent faire leur propre expérience. Comme on dit c’est en forgeant qu’on devient forgeron.

  • Seodakar

    Merci pour cette piqûre de rappel concernant le contenu.

    Je comprends le propos de Aurél qui consiste à dire que tous les sites n’ont pas vocation a publier régulièrement du contenu. Certains sites évoluent dans des secteurs d’activité ou il n’ y a pas matière à publier du contenu, parce que tout simplement, il existe peu de chose à dire dans le domaine ou que le type de contenu susceptible d’être publié, n’intéressera pas ou très peu de lecteurs et internautes.

    Que pensez vous des sites aux contenus statiques et peu optimisés qui squattent les premières places sur des requêtes « concurrentielles » uniquement grâce à des liens de qualité ?

    • Tout d’abord merci pour votre commentaire.

      Comme je l’ai dis à Aurél, une personne qui a des lacunes dans l’écriture Web doit vite se remette en question. Je suis sûr qu’il y a beaucoup de monde au Pôle Emploi, du monde plein de talent qui voudrait bien appliquer son savoir-faire. Une personne qui manque d’imagination, de culture, je doute que le monde du Référencement soit fait pour elle. A moins qu’elle ne fasse que de la soumission aux annuaires. Mais là encore il faut faire preuve de bon sens…

      Aujourd’hui le référencement demande bien plus que des échanges de lien, bien plus que de la soumission dans les annuaires… et surtout, et surtout, il ne faut pas attendre que les solutions tombent comme des pommes. Faire de la veille, suivre les blogs, les forums, c’est bien, mais ça ne suffit pas.

  • Aurél

    Donc a priori, de ce que je lis, il semblerait que le conseil « publier du contenu régulièrement » soit à appliquer pour tout type de site ? Je pense qu’il faut plus de nuances mais ça n’engage que moi…

    • Tous les sites d’entreprises, qu’ils soient statiques ou dynamiques, doivent contenir du texte, des liens et une certaine popularité à construire. Un site statique peut « publier du contenu régulièrement ». Des solutions existent.

  • Aurél

    je ne dis pas le contraire… c’est dommage de ne pas vouloir nuancer son propos… désolé d’avoir voulu le faire dans ce cas…

    • Je vous donne la possibilité d’écrire votre article sur ce blog. Ça permettra d’avoir un avis différent et peut-être plus nuancé. Je suis ouvert à toutes les bonnes idées. Ma proposition vous intéresse ?

      • Aurél

        Merci pour la proposition mais je ne pense pas pouvoir étayer mes propos au delà de quelques lignes, ni même avoir l’aisance de rédaction demandée par un tel exercice.
        Mais peut-être que nous pourrions réfléchir au sujet du point que j’ai soulevé.

        Au final, si je possède une boutique en ligne, je suis sur un secteur de niche, j’ai donc 100,200 produits maxi ? Bien sur je vais également ajouter des fiches conseils pour choisir, différencier, et trouver ce qui conviendra à l’internaute, l’accompagner dans son choix mais après ? Si je publie tous les jours, dans 1 an je me retrouve avec plus de publication de contenus que de fiches produits ? est-ce logique pour un site à vocation entièrement marchande ? Ok, je vais attirer des personnes par mon contenu, et je vais améliorer mes positions dans le domaine mais après? Est-ce que mon taux de rebond ne va pas chuter car les personnes ne seront venues uniquement chercher du contenu (conseils pour utiliser tel produit) et repartiront ? et mon taux de transformation ? Au final, est-ce que publier du contenu régulièrement est une étape obligatoire dans mon référencement ou est-ce que travailler la structure de mon site globalement, travailler correctement chacune de mes fiches produits (structure et contenu) et travailler mon linking ne peut pas suffire à me positionner ?
        c’était simplement la question que je posais : est-ce que tout site doit publier du contenu très régulièrement pour améliorer son positionnement ou faut-il nuancer ce propos en fonction du secteur d’activité, de la vocation du site, de la concurrence ?
        Nous sommes d’accord que le contenu est primordial et qu’il faut le travailler, mais c’est le « publier régulièrement » qui me gêne.

        • « Boutique en ligne », « fiches produit », « site à vocation marchande », « taux de transformation », manifestement vous avez besoin de conseils en web marketing.

          Un site e-commerce qui totalise déjà un bon nombre de visites (trafic qualifié) peut ne pas vendre. Ça arrive. Dans ce cas il faut revoir le contenu, la disposition des produits, la qualité des photos des produits, l’accessibilité au site, le design du site. Il faut analyser le site d’urgence, on ne peut pas parler dans le vide.

          La longue traine peut être cultivée. Un site de 100 à 200 produits, j’avoue que c’est peu, il pourrait donc être épaulé par un blog. Ça permettrait aux fiches produits de ne pas être « étouffées » par « trop » de contenu si c’est votre souci.

          Je ne nuance pas mon article, c’est normal. Je parle essentiellement du blog (je fais du blogging). Mais le blog est aussi un site, non ? On peut l’inclure dans un site e-commerce… Les solutions ne manquent pas.

        • bonjour,

          que vaut il mieux :
          – 1 site à 500 VU/jour avec une conversion à 1.5 % ?
          – 1 site à 2000 VU/jour avec une conversion à 0.9% ?

          A cout /visite égal, je crois qu’il n’y a pas photo…

          donc même un site e-commerce à vocation à ‘diluer’ ses fiches produits dans du contenu régulièrement ajouté, si tant est que ce contenu soit organisé autour des mots clés principaux de l’activité (qui sont en général différents des mots-clés des fiches produit/catégories).

          Un site e-commerce se référence sur 2 axes :
          – les mots génériques de l’activité (il faut du contenu spécifique pour ça).
          – La longue traine, souvent traitée via les fiches produits.

          • Bonjour et merci pour votre commentaire. Je suis d’accord avec vous. Mais vous parlez de web marketing.

          • Bonjour,

            Oui, c’est du webmarketing, mais je répondais à Aurel qui s’inquietait de la baisse de son taux de conversion suite à de la création de contenus.
            Je pense simplement que c’est un faux problème (la baisse mécanique du taux de conversion), et que OUI, il faut créer des contenus pour bien se référencer, même (surtout !) sur un site e-commerce, qui en manque structurellement 🙂

  • Aurél

    j’ai peur de mal comprendre votre première phrase…

    je suis d’accord avec le deuxième paragraphe… mais on s’écarte du sujet référencement.
    C’est peu mais ça arrive plus que vous ne l’imaginez, tout le monde n’est pas généraliste comme un pixmania ou cdiscount…

    Alors peut-être qu’en précisant que vous parlez essentiellement de blogs la nuance se ferait d’elle même 🙂 et que je n’aurais pas laissé un commentaire…

    • Je parle essentiellement du blog, cela ne veut pas dire que j’exclus les autres sites. Le blog est un site. Vous pensez que les robots de Google se disent, « ah ! ceci est un blog, donc je dois lui créer un trafic plus important » ? Un blog commence comme un site statique, la différence est dans le contenu. Là encore, le contenu ne suffit pas… mais sans contenu, pas de référencement. D’où cet article. 🙂

  • Le contenu est effectivement nécessaire à la survie d’un site IL faut créer du contenu travailler sur la densité et travailler sur le linking

    • plutôt que la densité je travaillerais sur le vocabulaire qui doit être explicite, développé. Qui a dit que la langue française était riche ? Dans ce cas le Web doit-il faire l’exception ?

  • François

    Je suis d’accord sur le fait que le contenu est important, mais je rajouterais qu’un contenu optimisé l’es encore plus.
    Par contre, lorsque votre activité touche un secteur ou la concurrence est peu nombreuse, ou les expressions clés sont peu demandées, avoir peu de contenu, mais très optimisé est parfois suffisant.
    Je parle ici, de référencement local, pour des pme/pmi etc…

Tous droits réservés. 2008-2016 - Ya-graphic.com - France

Abonnez-vous !